Les bons et les mauvais plans de l'immobilier Certains syndics facturent abusivement les propriétaires

ces professionnels font preuve d'imagination.
Ces professionnels font preuve d'imagination. © livier Le Moal - Fotolia.com

Depuis des années, les associations de défense des copropriétaires réclament des mesures pour mettre de l'ordre dans une profession régulièrement épinglée pour ses abus. La spécialité des syndics ? Facturer tous les actes de gestion possibles et imaginables. Une enquête de l'association de consommateur CLCV a révélé en 2010 plusieurs de leurs manies : défaut de lisibilité dans les contrats, non respect des textes, honoraires disproportionnés au regard des prestations effectuées...

Ainsi, de nombreux syndics abusent des forfaits de papeterie pour augmenter artificiellement le montant de leurs honoraires. Si vous souhaitez vendre votre logement, certains sont capables de facturer "l'état daté" 534 euros, alors qu'il s'agit d'un document à remplir qui détaille sommairement les derniers actes de gestion d'une copropriété. Pratique d'autant plus choquante dans la mesure où le syndic est le seul à pouvoir transmettre ce document indispensable pour une vente.

Mais ce n'est pas tout, la CLCV a relevé le cas de ce syndic francilien qui facture un suivi du dossier avocat en cas de procédure contentieuse d'une heure par mois minimum (118 euros la vacation). Un des ses confrères parisien est allé plus loin en prévoyant d'imputer 183 euros au syndicat si aucune vacation n'est facturée durant l'année pour une procédure contentieuse. Le syndic se fait donc rémunérer son absence de travail.


A lire aussi : Assurer son prêt immobilier, une nécessité


Autour du même sujet