Les bons et les mauvais plans de l'immobilier Acheter un monument historique

ils ne courent pas les rues, mais permettent de faire de belles économies.
Ils ne courent pas les rues, mais permettent de faire de belles économies. © Lotharingia - Fotolia.com

Les biens ne courent pas les rues, c'est vrai. Mais il y a pourtant plus d'une dizaine de millier de bâtiments en France qui sont classés. Et tous ne sont pas des châteaux froids ou en ruine ! Bien au contraire. La plupart de ces bâtisses peuvent être occupées comme des résidences principales en alliant le charme, le sentiment d'être dans un lieu unique et source de déductions d'impôts...

Exit les lois Malraux ou les autres dispositifs visant à acheter et rénover des biens dans des villes protégées. Le coup de rabot fiscal opéré par le gouvernement les a rendus beaucoup moins intéressants. Bienvenu aux immeubles classés, inscrits à l'inventaire supplémentaire ou qui font partie du patrimoine national en raison de leur caractère historique. En effet, l'achat d'un monument historique permet de déduire de ses revenus imposables les travaux réalisés. Que l'immeuble procure des revenus ou pas, l'investisseur, s'il constate des déficits fonciers, pourra aussi intégralement les répercuter sur son revenu global. Le tout sans aucun plafond. Un vrai bon plan.

Investisseur / Revenu imposable