La bulle immobilière en Europe, suite... et fin ? En Irlande, un dangereux cocktail

L'Irlande est avec l'Espagne le pays qui a connu la plus forte fièvre immobilière. Où en est-elle désormais, après que la fragilité de son économie lui a été révélée au grand jour ?

l'irlande a violemment rattrapé la flambée des prix de sa pierre.
L'Irlande a violemment rattrapé la flambée des prix de sa pierre. © JDN

L'Irlande a violemment rattrapé la flambée des prix de sa pierre. Après un plus haut en 2007, qui sanctionnait une hausse des prix de 98% en 7 ans, elle a observé une chute vertigineuse : -34,5% en 3 ans, entre 2007 et 2010 (prix au premier trimestre). Entre leur plus haut de 2006 et 2010, les Etats-Unis, eux, ont connu une dégringolade de 29%.

les prêts hypothécaires pèsent 90% du pib en irlande.
Les prêts hypothécaires pèsent 90% du PIB en Irlande. © JDN

Pas besoin de passer par un indice 100 pour observer les parcours radicalement différents outre-Atlantique et en Irlande des prêts hypothécaires rapportés au PIB. Certes, la chute de ce dernier a été plus rude en Irlande qu'aux Etats-Unis, ce qui fait mécaniquement augmenter le pourcentage. Mais la folle montée des prêts hypothécaires ne date pas d'hier : +59 points, à 90% entre 2000 et 2009, contre +11 points aux Etats-Unis, à 81%.

Prix en baisse, poids de l'hypothèque en hausse et croissance en berne : un bien dangereux cocktail pour l'économie irlandaise.

Crise financière / Bulle immobilière