Ils ressuscitent des marques oubliées Petit Faune repris par des enfants devenus grands

Au début des années 1970, le Petit Faune était ce qui se faisait de plus chic pour habiller les enfants. Tissus délicats et laines résistantes, la marque de prêt-à-porter habillait les enfants de Serge Gainsbourg. Une décennie de succès couronnée par l'ouverture de 30 boutiques en franchise et la vente de patrons de vêtements diffusés sous forme de kits à faire soi-même. 

le col pétale, le produit phare de cette marque de prêt-à-porter pour bambins.
Le col pétale, le produit phare de cette marque de prêt-à-porter pour bambins. © Jean-Marc Gourdon pour Petit Faune

En 1982, l'enseigne passe entre les mains de l'un de ses fournisseurs, "Les Laines du Chat Botté". Mais sans nouveautés, la marque tombe dans l'oubli et les boutiques ferment toutes. Jusqu'à ce qu'en 2012 trois amies d'enfance, Gersende de Saint-Exupéry, Aude Michelez et Isabelle Blanchot, découvrent que la marque qui avait bercée leur enfance est en sommeil. Elles se mettent alors au défi de la ressusciter. Mais si elles affichent de belles carrières de cadres, elles ne connaissent rien au textile.

Bien entourée par le patron des Laines du Chat Botté et la fondatrice de Petit Faune, Sylvie Loussier, elle-même, elles remettent le métier sur l'ouvrage. "Nous avons repris le carnet d'adresse des fournisseurs et nous les avons contacté un à un", raconte Gersende de Saint-Exupéry.

"Nous avons repris le carnet d'adresse des fournisseurs et nous les avons contacté un à un"

Avec à leur disposition plus de 250 patrons originaux et tout le patrimoine de la marque, elles s'activent à ressusciter les modèles les plus emblématiques, le chemisier à col pétale et le cardigan en laine point mousse. Elles ouvrent une boutique en ligne en septembre 2012 et signe une première année encourageante en réalisant 50 000 euros de chiffre d'affaires.

"Nous avons corrigé nos erreurs du début en écoutant nos mamans qui s'y connaissent bien mieux que nous dans la confection de vêtements", sourit Gersende de Saint-Exupéry. Elle mise sur l'ADN de la marque et propose à la fois des produits en "Prêt à porter" et en "Prêt à créer". Un "Prêt à créer" qui dope les ventes puisqu'il représente déjà 35% de l'activité de Petit Faune. Et dans quelques semaines Petit Faune fera son retour chez quelques détaillants.

Eco réelle portraits