Les entreprises françaises les plus vulnérables à la dette Cac 40 : 400 milliards de dette accumulés

Hors banques, assureurs et la luxembourgeoise ArcelorMittal, les entreprises du Cac 40 cumulent la bagatelle de 410 milliards d'euros de dettes financières brutes. Ces dernières sont constituées notamment d'emprunts obligataires convertibles, de dettes liées aux contrats de location-financement (leasing) et de dettes bancaires ou assimilées.

L'endettement brut des sociétés du Cac 40 (hors banques et assurances) en milliards d'euros
RangEntrepriseTotal des dettes financièresDettes financières courantesDettes financières non courantes
Source : Documents de référence 2010 des sociétés
1EDF47,87,840,0
2GDF Suez47,29,138,2
3France Télécom36,14,531,6
4Renault31,023,97,1
5Total30,49,720,8
6Peugeot29,821,68,2
7Veolia env.20,72,817,9
8Lafarge17,33,214,1
9Carrefour13,12,710,4
10Vinci12,41,011,4
11Vivendi11,93,48,5
12Unibail10,22,18,1
13Saint-Gobain9,92,17,8
14Suez env.9,61,48,3
15Danone9,52,56,9
16Sanofi-Aventis8,31,66,7
17Bouygues7,71,06,8
18Air Liquide6,60,95,7
19Schneider-Electric6,11,15,0
20Alcatel-Lucent5,41,34,1
21LVMH5,31,83,4
22PPR5,21,93,3
23Alstom4,50,63,8
24EADS4,31,42,9
25Michelin4,10,93,3
26Pernod Ricard3,30,42,9
27Publicis2,10,31,8
28Accor2,00,21,8
29STMicroelectronics1,90,11,7
30Technip1,80,71,1
31L'Oréal1,60,80,8
32Cap Gemini1,30,21,1
33Vallourec1,00,20,8
34Essilor0,70,40,3

Cinq groupes du Cac 40 affichent chacun plus de 30 milliards d'euros de dette : EDF, GDF Suez, France Télécom, Renault et Total. Seuls les deux premiers dépassent les 40 milliards. La position de Renault, comme celle de Peugeot, 6e, est par ailleurs à prendre avec des pincettes, une grande partie de l'endettement courant venant de leur activité de financement des ventes.

Difficile, sinon, de ne pas noter un point commun aux quatre entreprises en tête du classement : la forte présence au capital de l'Etat, majoritaire chez EDF, à 36% chez GDF Suez, à 26% chez France Télécom (à moitié via le FSI), à 15% chez Renault. Les mauvaises langues remarqueront que plus la part dans le capital baisse, plus l'endettement brut diminue.

Crise financière / France Télécom