L'Arctique, le nouveau paradis des investisseurs L'eau d'iceberg, une ressource abondante et profitable

greenland ice water a reçu la première l'autorisation d'exploiter l'eau des
Greenland Ice Water a reçu la première l'autorisation d'exploiter l'eau des glaciers du Groënland. © Greenland Ice Water

"L'eau la plus pure au monde" : c'est l'argument marketing imparable avancé par les vendeurs d'eau minérale et de glace arctique. Sans aucun minéral (calcium, magnésium...), l'eau des icebergs est en effet particulièrement pure.

"Les icebergs sur lequel nous récoltons la glace sont vieux de 180 000 ans" explique la société Greenland Ice Water, qui a reçu la première l'autorisation d'exploiter l'eau du Groënland. Le parlement groënlandais s'est doté en 2001 seulement d'une législation pour la commercialisation de l'eau et des glaciers du pays. Et c'est cette petite compagnie danoise qui a pour l'instant l'exclusivité des droits. Greenland Ice Water vend aussi son eau sous forme de vodka, de bière et même de cosmétique.

Au Canada, le marketing de l'eau de glacier est bien plus ancien. La compagnie Arctic Glacier est ainsi un "poids lourd", côté à la bourse de Toronto, a généré 249 millions de dollars de chiffre d'affaires en 2007. Elle commercialise 11 000 tonnes de glace par an à destination de particuliers ou d'industriels. Enfin, l'eau Berg Water fait partie des eaux les plus branchées en Europe et en Amérique. La bouteille de 750 ml est vendue autour de 5 euros.

Chiffre d'affaires