La crise financière se propage-t-elle à l'ensemble de l'économie ? Bourse : les secteurs sinistrés

Bâtiment (Bouygues, Lafarge, Imérys, Eiffage...) et automobile (Renault, Peugeot, Michelin, Faurecia...), deux secteurs révélateurs de la santé d'une économie ont perdu depuis le 1er janvier* plus de 55% de leur valeur. S'ajoute aux secteurs sinistrés en bourse les activités de base de l'industrie (ArcelorMittal, Air Liquide, Arkema, Eramet...) dont la croissance devrait freiner dans les prochains mois. Les investisseurs anticipent même le comportement des consommateurs, puisque les distributeurs généralistes (Camaïeu, Etam, Clayeux, Damartex...) ou les entreprises centrées sur les équipements de loisirs (Beneteau, Desjoyaux, Cesar...) accusent eux aussi de fortes baisses.

*au 28 octobre 2008

Autour du même sujet