La crise financière se propage-t-elle à l'ensemble de l'économie ? Cac 40 : les entreprises qui s'en sortent et les autres

Sur 37 entreprises* du Cac 40, il y a de quoi être pessimiste pour 17 d'entre elles. Celles-ci ont vu leur chiffre d'affaires, ajusté de l'inflation, en baisse entre le second trimestre 2007 et le second trimestre 2008. Parmi elles, Accor ?11% de CA) et Lagardère (-6%) mais aussi naturellement les valeurs bancaires telles que BNP Paribas (-12%), Crédit agricole (-41%) et la Société générale (-19%). Les entreprises qui ont constaté une chute de leur CA une fois celui-ci corrigé de l'inflation sont notamment Essilor, Capgemini et L'Oréal.

Ensemble, et corrigée l'inflation, le taux de croissance du chiffre d'affaire de ces 37 locomotives de l'économie française affiche un petit 0,77% par rapport à la même période en 2007.

A titre de comparaison, entre les deuxièmes trimestres 2004 et 2005, 10 entreprises seulement affichaient une croissance négative d'une année sur l'autre. Et encore, dans des proportions moindres (entre -2 et -14%). A cette époque, ces 37 entreprises du Cac affichaient une croissance de l'ordre de 9,09% sur un an.

Dans le contexte actuel, Carrefour, Total, Veolia et Unibail entre autres parviennent à tirer leur épingle du jeu avec des croissances de chiffre d'affaires corrigées de l'inflation supérieures à 14% d'un trimestre à l'autre.

*GDF Suez, Suez Environnement et ArcelorMittal ont été exclu du calcul dans la mesure ou leurs chiffres d'affaires ne peuvent pas être calculés à périmètre comparable.

 

 

Chiffre d'affaires