Les conséquences de l'allongement de l'espérance de vie La santé sera au cœur de la société

a l'instar de ce qui se passe aux etats-unis, la demande en médicaments ne va
A l'instar de ce qui se passe aux Etats-Unis, la demande en médicaments ne va pas cesser d'augmenter. © Diego Cervo - Fotolia.com

Outre les dépenses d'assurances maladie et vieillesse que l'allongement de la durée de vie et l'augmentation du nombre de retraités engendreront pour la collectivité, les prochaines décennies devraient consacrer l'entrée de la santé dans notre environnement quotidien. Le nombre de pharmacies devrait augmenter. Et déjà des enseignes paramédicales, à l'instar d'Audika, un vendeur de sonotones, multiplient les ouvertures pour répondre à une demande en croissance continue. Lutter contre la vieillesse deviendra une obsession pour les plus jeunes seniors et comme aux Etats-Unis, le recours à la chirurgie esthétique se banalisera.

Mais le fléau s'appellera Alzheimer. Il faudra sans doute rapidement doubler le nombre de places dans des unités spécialisées, car à l'horizon 2025, le nombre de malades atteint par la maladie pourrait doubler. Il passerait d'un à près de deux millions.

Pour les soins au quotidien, on recourra de plus en plus aux bio-médicaments, ces molécules thérapeutiques dont l'origine est biologique et qui permettent d'apporter une réponse sur-mesure à un malade. Aujourd'hui, 30% des médicaments en sont issus et en 2015 les scientifiques s'attendent à ce que ce soit le cas pour 100% d'entre eux. A l'avenir, les plus âgées ne s'emmêleront plus les pinceaux dans les doses de médicaments à prendre. Comme au Japon, on trouvera sur le marché des robots de soins. Sous la forme d'une grosse commode, ils distribueront les médicaments en fonction des besoins des malades.

La paupérisation de certains retraités aura également des conséquences plus inattendues comme la délinquance senior. Aux Etats-Unis, des prisons gériatriques ont déjà vu le jour, et le premier centre du genre en France est actuellement en discussion, alors que 15% environ des détenus ont plus de 50 ans.

Autour du même sujet