Présidence de l'UE : les dossiers économiques de Sarkozy Promouvoir le nucléaire sans se fâcher avec Berlin

L'énergie figure en bonne place parmi les priorités affichées par la présidence française de l'Union européenne. Inévitablement, le dossier nucléaire devrait refaire surface au cours de ces débats. Paris entend bien suggérer à ses partenaires d'encourager la filière de l'atome, dans laquelle la France fait figure d'avant-garde.

Pourtant, le sujet paraît miné. D'abord, certains Etats, à commencer par l'Allemagne, se sont en effet lancés dans un processus de sortie du nucléaire. Ensuite, les enjeux industriels autour d'Areva recèlent une dimension européenne particulièrement sensible. Un des scenarii envisagés consiste à marier le fleuron du nucléaire français à Alstom. Cette option franco-française impliquerait d'expulser l'allemand Siemens du capital d'Areva, ce qui n'est pas du tout du goût de la chancelière allemande Angela Merkel.

 

Politique économique