"DSK au FMI" : les meilleurs extraits DSK et le FMI, nouvelles stars des médias

dsk répondant à la presse de la république démocratique du congo, en 2009.
DSK répondant à la presse de la République démocratique du Congo, en 2009. © IMF / Eugene Salazar

DSK a également modifié la communication de l'institution internationale. Il embarque volontiers avec lui des journalistes et encourage ses collaborateurs a expliquer les interventions du FMI. Une petite révolution.

 

« Mais un directeur général globe-trotteur, star des médias, n'est pas pour plaire à tout le monde à Washington.

" Il est parti avec combien de journalistes ? " interroge Desmond Lachman, expert du think tank conservateur American Enterprise for Public Policy Research. " Franchement, est-ce vraiment le rôle d'un directeur général du FMI de se faire une telle publicité ? "

Mais avec la crise et devant la multiplicité des programmes, Strauss-Kahn encourage tous les salariés du Fonds à expliquer eux-mêmes les interventions de l'institution. C'est ainsi que les chefs de mission prévoient désormais, dans leur emploi du temps, un moment pendant lequel ils s'adresseront à la presse. Par exemple, lors des négociations sur la crise grecque, Gerry Rice prendra un vol pour Athènes et rejoindra le chef de mission, Poul Thomsen. Une fois le plan approuvé, Thomsen répondra aux questions des journalistes grecs. Strauss-Kahn recommande également d'utiliser les blogs, la vidéo et YouTube. Le succès des plans se joue dans la rue. »

Crise financière / FMI