L'attractivité de la France sur une pente descendante

Deuxième pays d'Europe en termes d'accueil des investissements étrangers (16 % du total), la France reste globalement attractive selon le baromètre annuel d'Ernst & Young. Seul le Royaume-Uni fait mieux (19 %). Mais la tendance n'est pas en faveur de l'Hexagone : quand le nombre de projets envisagés par les investisseurs étrangers progresse de 5 % en France entre 2005 et 2006, celui pour la Roumanie bondit de 63 %. Les économies développées font également bien mieux, à l'instar de l'Allemagne (+ 57 %) et de l'Espagne (+ 44 %).

Autour du même sujet