Petit dictionnaire de langue de bois économique

Langue de bois économique "Croissance négative", "favoriser le dialogue social"... Des concepts fourre-tout dont raffolent politiques et chefs d'entreprise.

 

Ne parlez pas de "baisse de salaire", mais de "dévaluation compétitive". Surtout ne dites pas "plan de rigueur" mais "effort budgétaire"...  Les hommes politiques et responsables économiques sont passés maître dans l'art de la circonvolution et de l'euphémisme. Découvrez quelques exemples révélateurs.

 

 "Les fondamentaux sont bons"

Exemple : "Je suis très confiant face aux mouvements à la Bourse de Paris puisque l'économie française a de bons fondamentaux". François Baroin, 12 aout 2011. Traduction : Ne changeons rien.

 

 "La croissance négative"

Exemple : "L'Espagne va commencer l'année 2012 avec un taux de croissance négative", Luis de Guindos, le ministre de l'Economie espagnol, le 26 décembre 2011. "Nous allons entrer dans une période de croissance relativement décélérée", a-t-il ajouté. Un grand art de l'euphémisme : au premier trimestre 2012, le PIB espagnol a reculé de 0,4% sur an.

 

 "Nous faisons les ajustements nécessaires"

Exemple : "Nous opérons les ajustements nécessaires pour faire face à des conditions difficiles". L'entreprise de messagerie express UPS lors de la présentation de ses résultats le 27 juillet 2012. Attention : un "ajustement" peut recouvrir un plan d'économies drastique.

 

 "Un manque de visibilité financière"

Exemple : "Nous arrêtons nos opérations et nos vols en raison d'un manque de visibilité financière". La compagnie aérienne espagnole Spanair lors de son placement en redressement judiciaire le 1er février 2012. Traduction : une faillite.

 

 "Nous sommes dans un monde incertain"

Exemple : "Il n'est pas simple de prendre des décisions dans un monde très globalisé et incertain" Frédéric Oudéa, PDG de la Société Générale, le 24 mai 2011. Traduction : si ça se trouve, je vais vous dire le contraire dans six mois.

 

 "Ce départ se fait d'un commun accord"

Exemple : "C'est un départ d'un commun accord. Nous saluons le travail remarquable accompli par Frank Esser" Communiqué de SFR lors du départ de son patron le 27 mars 2012. Traduction : on a préféré se passer de ses services.

 

 "Il faut favoriser le dialogue social"

Exemple : "Pour que les trains marchent, il faut favoriser le dialogue social avant qu'il y ait des grèves". Ségolène Royal, le 30 mai 2007. Variante "Nous faisons confiance aux partenaires sociaux". Mais en fin de compte, le gouvernement qui décide.

 

 "Nous n'écartons aucune piste"

Exemple : "Nous n'écartons pas une hausse de la CSG", Jean-Marc Ayrault, le 2 septembre 2012. La formule est couramment utilisée pour éteindre une polémique sans démentir complètement un projet.

 

 "Nous prendrons toutes les mesures nécessaires"

Exemple : "Le Premier ministre grec a confirmé la détermination absolue de son gouvernement à prendre toutes les mesures nécessaires pour mettre en œuvre l'ensemble des engagements souscrits", communiqué de l'Elysée, le 14 septembre 2011. Les "mesures nécessaires" sont évidemment les plus douloureuses.

 

 "Nous sommes confrontés à un monde nouveau"

Exemple : "La France est confrontée à un monde totalement nouveau". Nicolas Sarkozy, le 27 juin 2011. Traduction : on est un peu perdu. Heureusement, on s'adapte vite en économie : "Construisons un monde nouveau" (toujours Nicolas Sarkozy, le 14 juin 2011)

Expliquez-moi