Comment la démographie va changer la France

En 2050, l'Hexagone comptera 10 millions d'habitants et devra composer avec le vieillissement de sa population.

seniors
Le vieillissement de la population est inéluctable. © Hemera / Fotolia.com

73 millions d'habitants en 2040. Et sans doute 75 millions en 2050. Les derniers pronostics des statisticiens de l'Insee concernant la population française nous promettent 10 millions d'habitants supplémentaires par rapport à aujourd'hui. Si ce n'est qu'en 2050, un français sur trois aura plus de 60 ans, contre un sur cinq aujourd'hui. Car si la population augmente, c'est surtout qu'elle vieillit. En 2050, on comptera 22,3 millions de personnes de plus de 60 ans, 80% de plus qu'en 2005. C'est jusqu'en 2035 que cet accroissement sera le plus fort avec l'arrivée à ces âges des générations issues du baby-boom.

Cette tendance au vieillissement aura immanquablement des conséquences sur toute la pyramide des âges. Même avec un taux de natalité élevé comme aujourd'hui, dès 2014, la proportion de personnes de moins de 20 ans sera inférieure à celle des plus de 60 ans. Pire, le nombre de personnes de 20 à 64 ans ne va cesser de chuter pour se maintenir péniblement à 52% de la population en 2050. Difficile d'imaginer avec un tel scénario comment les actifs prendront en charge à la fois les seniors et les générations futures.

Autres conséquences du prévisible vieillissement de la population d'ici 2050, avec l'allongement de l'espérance de vie, quatre à cinq générations se côtoieront le plus normalement du monde. Devenir centenaire sera banal, l'Insee estime que la France en comptera 13 fois plus en 2050 qu'aujourd'hui (200 000 contre 15 000). Et puis le nombre de foyers va exploser (159 000 ménages supplémentaires chaque année d'ici 2030). Et qui dit plus de ménages, dit plus de logements, et qui dit plus de centenaires dit aussi plus de solutions adaptées pour cette population. Car tous ne seront pas en pleine forme. Le nombre de malades atteints de la maladie d'Alzheimer va doubler d'ici 20 ans dans le monde selon Alzheimer Disease International.

La croissance grise

Mais ce vieillissement devrait aussi favoriser la croissance. Ces nouveaux consommateurs, c'est ce qu'on appelle la croissance grise. Domotique, services, santé... voilà autant de secteurs qui vont se développer pour se mettre au service des seniors. Une clientèle convoitée pour son pouvoir d'achat élevé. Au final, ce seront peut-être d'ailleurs eux, les seniors, qui dicteront la consommation dans le pays. Leurs poids démographique va obliger entreprises et publicitaires à ne pas les négliger et c'est même vers eux qu'ils pourraient se tourner en priorité pour trouver des relais de croissance.

Mais ce vieillissement devrait aussi favoriser la croissance. Ces nouveaux consommateurs, c'est ce qu'on appelle la croissance grise. Domotique, services, santé... voilà autant de secteurs qui vont se développer pour se mettre au service des seniors. Une clientèle convoitée pour son pouvoir d'achat élevé. Au final, ce seront peut-être d'ailleurs eux, les seniors, qui dicteront la consommation dans le pays. Leurs poids démographique va obliger entreprises et publicitaires à ne pas les négliger et c'est même vers eux qu'ils pourraient se tourner en priorité pour trouver des relais de croissance.

Pour le FMI, le vieillissement de la population freine la croissance en Europe.

D'autres analyses sont moins réjouissantes. Comme celle du FMI. Dans une étude publiée avant la crise, le Fonds monétaire international estime que le vieillissement de la population serait à l'origine du ralentissement économique et des difficultés budgétaires des pays de la zone euro. Et comme en France ce vieillissement va s'accentuer, son avis sonne comme un mauvais présage, d'autant plus que l'institution explique que ce phénomène démographique pèsera bientôt plus sur l'économie que les cycles réguliers de croissance et de dépression. Voilà la France prévenue.

Domotique / Expliquez-moi