The Great Crash Ahead, les meilleurs extraits La crise expliquée par la démographie

L'auteur de The Great Crash Ahead explique comment la crise actuelle a pris racine au moment du baby-boom.


"Avons-nous simplement sombré dans une consommation excessive alimentée par l'endettement avant de faire marche arrière, effrayés ? Si seulement cela était si simple. Comme tant de choses, les raisons sont plus complexes et les origines plus lointaines. Il s'agit effectivement d'une bulle - en fait, la plus grande bulle de tous les temps; cependant, la bulle n'a pas commencé par la bulle boursière des années 1990 ou la bulle immobilière des années 2000; elle a commencé avec la démographie. Et plus précisément avec l'arrivée de petits bébés, il y a plus de 60 ans.

À chaque étape de sa vie, cette génération surdimensionnée a façonné les marchés et institutions à sa mesure.

L'incroyable nombre de naissances entre 1937 à 1961 a été appelé le baby-boom et ces enfants ont été appelés les enfants du baby-boom, surtout ceux nés entre 1946 et 1964. Ils sont connus pour leurs comportements et leurs vues sur la société. Cette énorme génération a atteint la majorité dans les années 1960 et les années 1970. À chaque étape de sa vie, cette génération surdimensionnée a façonné les marchés et institutions à sa mesure. Quand elle allait à l'école primaire dans les années 1950 et les années 1960, nous ne pouvions pas construire des écoles assez vite. Quand elle est entrée dans la vie active à la fin des années 1960 et les années 1970, il n'y avait pas assez d'emplois. Nous avons alors connu la plus grande inflation de l'histoire moderne parce qu'il est cher d'élever des enfants et d'absorber ensuite de nouveaux travailleurs dans la vie-active (...). Dans les années 1980, ils ont fondé des familles, donnant naissance au terme de "soccer moms"*, ce qui a stimulé la demande de 4x4 nécessaires pour transporter tout ce petit monde. Durant chaque étape de sa vie, cette bulle démographique, les enfants du baby-boom, a stimulé la demande de biens et de services de façon très prévisible à des âges très prévisibles. (...)

the spending wave.
The spending wave. © H.S. Dent Publishing

La raison pour laquelle le modèle des dépenses de ce groupe de consommateurs, ou n'importe quel autre groupe de consommateurs d'ailleurs, est si importante est que la consommation domestique représente 70% du produit intérieur brut (PIB) aux Etats-Unis, et qu'un pourcentage semblable est aussi observé dans les pays développés. Les deux-tiers de notre activité économique, à n'importe quelle année donnée, sont donc directement dépendants des choix faits par les consommateurs. Quand les consommateurs dépensent plus, les entreprises investissent pour augmenter leur capacité et satisfaire une demande croissante. Et mécaniquement les recettes fiscales du gouvernement augmentent (TVA, impôt sur le revenu, impôt foncier, etc...), ce qui permet des dépenses publiques plus importantes. Ainsi quand la génération la plus nombreuse (les enfants du baby-boom) à l'intérieur du plus grand groupe de clients (les consommateurs) modifie ses comportements, tout le monde y prête attention. (...)

Fin 2007, cette génération avait grand besoin "d'un carburant", le crédit, pour consommer.

Lorsque la plus grande génération de consommateurs de notre société a atteint le pic de sa demande personnelle de consommation autour de la fin de 2007 (comme nous le prédisions il y a 20 ans), elle avait grand besoin "d'un carburant", le crédit, pour consommer. L'industrie du crédit a dû faire des heures supplémentaires à ce moment-là pour satisfaire l'incroyable demande en la matière. Quand la bulle de crédit - qui était un résultat plutôt que la cause de la hausse de la demande -  s'est fait sentir, la demande de consommation des enfants du baby-boom commençait déjà à se stabiliser. Et dans les prochaines années, la demande baissera naturellement. La crise du crédit a juste accéléré le ralentissement des dépenses de la génération du baby-boom qui était déjà gravée dans le marbre il y a presque 50 ans."

* Expression américaine qui désigne les femmes blanches mariées de classe moyenne vivant dans une banlieue et qui passent leur temps à transporter leurs enfants entre différentes activités sportives.


© 2011 by H.S. Dent Publishing. Edition originale parue sous le titre THE GREAT CRASH AHEAD chez Free Press (New York).

 

Crise financière / PIB