Fuxia, la chaîne de restos italiens qui monte en France Un concept singulier

l'intérieur du restaurant des batignolles, à paris.
L'intérieur du restaurant des Batignolles, à Paris. © SdP

Paradoxalement, c'est en revisitant le concept mille fois éprouvé du restaurant italien qu'Armand Taieb et Nathalie Davis sont parvenus à s'imposer sur un marché saturé d'offres.

Pour se singulariser, les deux entrepreneurs ont ajouté à la restauration traditionnelle une activité de traiteur et d'épicerie fine, dans le plus pur esprit des trattorias à l'italienne. "Lorsque nous avons ouvert notre premier restaurant, notre idée de départ, c'était le resto de quartier avec service rapide et tarifs abordables, reconnait Nathalie Davis, la co-fondatrice. Mais pour ouvrir plusieurs restaurants, il fallait affiner notre concept". En s'implantant dans des quartiers bobos à Paris, elle s'est vite aperçu que sa clientèle raffolait de produits authentiquement italiens. Banco, chaque Fuxia disposera de sa petite épicerie fine avec vinaigre balsamique, huile d'olive, pâtes et autres vins de Toscane. Et pour s'adapter aux modes de consommation urbaine, l'activité de vente à emporter est rebaptisée traiteur pour faire plus chic. Charcuterie, fromages, légumes marinés ou lasagnes, les consommateurs peuvent repartir chez eux ou au bureau avec leurs spécialités italienne favorites.

Ensuite, chacun des 15 restaurants de l'enseigne cultive un aménagement qui lui est propre pour donner au client l'impression d'entrer dans un restaurant de quartier unique. "Chaque lieu doit garder son charme", insiste Nathalie Davis. L'architecture des lieux est donc respectée au maximum au contraire des grandes enseignes de restauration. Seuls quelques éléments sont communs à toutes les implantations. Il s'agit de matériaux comme le zinc, l'ardoise ou le bois qui reviennent souvent ou des techniques de décoration comme les enfilades de bouteilles de vins italiens.

Franchise