Rama Yade "La 'diplomite' est un mal profond dans notre pays"

"Les entreprises ne veulent pas faire leur travail de formation. Ils veulent pouvoir recruter des jeunes prêts à bosser", dénonce Rama Yade pour expliquer les difficultés d'intégration des jeunes dans le monde du travail. "Elles ne veulent pas assumer cette part de formation qu'elles rejettent sous la responsabilité de l'école." Selon elle, le problème se trouve également au niveau des études et des diplômes : "la diplômite dans notre pays est un mal profond". Pour Rama Yade, "quand on n'a pas de diplôme ou quand on n'a pas le diplôme qu'il faut, on a l'impression que l'on ne peut plus rien faire". Elle préconise donc, entre autre, le développement des "écoles de la deuxième chance". "On devrait les développer parce qu'elles récupèrent 7 000 jeunes, alors qu'il y a 150 000 jeunes concernés chaque année par le décrochage".

Chômage / Présidentielles