Les valeurs comme éléments fédérateurs d'une équipe : ce que le sport peut enseigner

Certaines valeurs et la relation de confiance dans le management d'équipe peuvent être inspirées par l'exemple du sport de haut niveau, le rugby en particulier.

Dans une société de plus en plus concurrentielle, de moins en moins humaine, il faut sans cesse s'adapter pour exister et être le meilleur. Manager une équipe c'est essayer de la mettre dans les meilleures dispositions pour réussir et atteindre l'objectif. Pour "bien" manager il y a bien sûr les méthodes, les "best practices", mais il y a surtout la personne humaine derrière ce manager.

Nous nous bâtissons depuis l'enfance sur l'expérience que nous pouvons acquérir, mais aussi par nos divers référents qui nous accompagnent tout au long de notre vie (parents, professeurs, chefs, collègues, amis...). Il est important de garder cela en tête et d'être fidèle à ce que nous sommes réellement. Joueur un rôle ne fonctionnera pas et il faut manager comme l'on peut être dans la vie, avec nos qualités, nos défauts qu'on essaie de corriger et d'avoir cette relation de confiance qui se met en place.

Dans ce cadre-là, les références à notre vécu sportif ou d'activités externes peuvent également être importantes. Bien sûr, le parallèle sport / management n'est pas nouveau. Mais au-delà de l'approche conjoncturelle ou marketing, les parallèles d'expérience et de vécu forgent aussi le caractère du manager.

Manager des équipes pluridisciplinaires, de responsables fonctionnels différents dans nos organisations matricielles, reste un vrai challenge car il n y a plus l'axe hiérarchique comme levier de fonctionnement. Il faut donc chercher la motivation, la fédération de l'équipe autour d'un socle solide : des valeurs communes, un objectif clair, compris et partagé, ainsi qu'un mode opératoire transparent. Comme lors d'un début de saison où l'on défini les rôles clairs, l'objectif à moyen et long terme et les rôles-clés.

"Chacun à sa place a sa place" est une phrase simple qui veut dire beaucoup. Le rugby apporte en plus de toutes les valeurs d'équipes, de solidarité, la vision de complémentarité de profils différents. Une équipe a besoin du talonneur, des piliers, des sauteurs en touche mais aussi de la charnière ou des 3/4... Autant de profils différents de part leurs caractéristiques physiques et leur rôle.

La recherche de l'excellence ne doit pas être vue comme la chasse aux erreurs, mais au contraire comme la gestion de celles-ci et d'amélioration continue. Vos collaborateurs ne s'épanouiront pas dans un contexte de terreur ou la moindre faute sera lourdement sanctionnée, mais plutôt dans un contexte où, même si faire plusieurs fois la même erreur reste sanctionnable, vous l'accompagnez  en corrigeant le tir et en prenant ces erreurs comme vertus pédagogiques.

Le manager se doit de tirer son équipe vers le haut, de les coacher pour amener l'individu au maximum de ses possibilités pour en faire profiter le collectif. L'exemple du buteur qui tape des heures durant les pénalités ou le nombre de séances de lancer en touche pour huiler les combinaisons ne sont que des exemples rapides de l'état d'esprit à avoir.

Pour finir, n'oublions jamais qu'en tant que manager, nous ne sommes qu'un élément de l'équipe, et celui qui se doit de gérer les conflits et la pression pour libérer l'équipe de ces contraintes-là pour se concentrer sur l'objectif commun : T.E.A.M : "Together Everyone Achieve More".

Autour du même sujet