Réussir sa retraite avec les autres

La retraite n'est pas un sport individuel. Il faut jouer collectif et partager des activités, s’engager, accompagner les différentes générations, pour réussir sa retraite avec les autres. Quelle meilleure préparation que d’impliquer son conjoint, sa famille, ses amis dans la construction de son avenir ?

Ne pas être seul face à soi-même dans la nouvelle tranche de vie que constitue la retraite, nécessite un travail préparatoire qu’il faut mener à plusieurs avant le nouveau départ, pour gagner collectivement  le droit à la réussite dans ce domaine.

Identifier celles et ceux avec qui on souhaite partager son futur
Penser à la famille
. Au-delà de la préoccupation financière, pour que la retraite de leurs ascendants ne constitue pas une charge tout au long de la vie pour eux, nos enfants peuvent contribuer à la joie de leurs parents qu’ils aideront à vieillir au mieux, en partageant avec eux la réflexion sur ce thème. Ils y trouveront leur compte, ne serait-ce que par l’accueil encadré que les enfants et les petits enfants trouveront chez leurs parents et grands-parents retraités, d’autant mieux que cela aura été bien pensé !
Le retraité et son conjoint, actif ou non, doivent s’aider mutuellement à prendre un nouveau départ,  en maîtrisant les zones à risque et en échangeant sur ce qui fera le bonheur durable du couple…  La retraite peut constituer un renouveau dans la vie à deux, avec des relations et des satisfactions nouvelles, mais cela se bâtit ! Nous reviendrons sur ce point essentiel dans une prochaine chronique…

Sélectionner les partenaires
Au-delà du champ familial, posons- nous, avant de choisir nos occupations de retraité(e), la question de savoir quels seront nos meilleurs partenaires pour créer une forte valeur ajoutée dans la durée… Identifions ceux qui pourront être nos comparses ou nos alliés, avant de finaliser notre projet en matière sportive et de santé (vélo, randonnée, golf…),  culturelle et ludique (voyages, jeux de société, cinéma, théâtre, musique, expositions,…), bénévole (vie associative, actions personnelles), ou professionnelle ou assimilé (études, enseignement, missions, emploi, …). 

Bâtir et vivre un projet collectif 
Accompagner les différentes générations
. Pour ce qui concerne les jeunes générations, vérifions assez tôt, avant de « lâcher le manche », que nous avons organisé au mieux tous les aspects de la transmission de notre savoir-faire et de notre patrimoine intellectuel.
Lorsque nous arrivons à l’âge de la retraite et que nos parents vivent encore, ils peuvent avoir besoin qu’on les assiste dans la gestion de leur quotidien et de leurs moyens.
Ce qui est vrai de nos parents peut l’être également pour les plus anciens en général. Comme pour les activités professionnelles ou de loisirs proposées aux seniors, il existe des associations qui permettent de leur donner un peu du soutien que leurs proches ne peuvent pas toujours leur apporter.

Construire et vivre ses activités avec les autres
Après avoir identifié  celles et ceux avec qui vous souhaitez  partager vos activités, vous les consulterez, pour concrétiser vos projets et éviter l’isolement :
-
programme d’activité et de progression pour le sport et la santé ;
-
calendrier et programme pour les activités de loisirs et de culture ;
-
cause et cadre d’accueil pour le bénévolat ;
- 
objectifs pour les activités (para)professionnelles…
Et pourquoi ne pas intégrer l’entreprise dont on vient dans l’élaboration de ces projets, lorsqu’il  existe des possibilités (missions, culture et loisirs, sport…) ?

Vous pouvez dialoguer avec Jean-Emmanuel Combes sur son blog   «pourquevotreretraitesoitunsucces.fr »

Autour du même sujet