Interview : Les impressions des deux derniers gagnants de La Croisée des Talents

Gagnant de l'édition 2011, Guillaume Roques, et gagnante de l'édition 2012, Olivia Bou Antoun, ils ont accepté de répondre à nos questions pour une interview croisée sur leurs impressions et leurs souvenirs de La Croisée des Talents à trois semaines de l'édition 2013.

1/ Qu’est-ce qui vous a poussé à vous inscrire à ce concours ?

Olivia : C’est avec l’ensemble de mon master de stratégies commerciales et politiques de négociation à la Sorbonne que nous avons choisi de nous inscrire. Ingénieurs commerciaux de demain, la Croisée des Talents était pour nous une formidable occasion d’entraînement et de défis. Les étudiants de la Star’EC ont vraiment su nous motiver à participer ! Ils ont eu raison, aucun d’entre nous ne le regrette. Ces deux jours ont été très riches.

Guillaume : Dans mon master stratégie commerciale et politiques de négociation à la Sorbonne, nous étions particulièrement encouragés à participer aux concours de négociation et management étudiants. C'est la meilleure manière de se créer un réseau et de se mettre en situation. Nous avons eu vent du concours et nous nous sommes surtout rendus compte de son ampleur grandissante quelques jours avant le début de la compétition.

2/ Qu’avez-vous appris lors de ces deux journées ?

Guillaume : Les épreuves étaient vraiment très intéressantes et surtout très diversifiées. Avec le recul, l'épreuve de gestion de projet était sans doute la plus révélatrice du challenge d'un début de carrière : celui qui monte et qui réussit, ce n'est pas celui qui a eu un bon résultat mais celui qui l'a fait valoir. Il faut s'imposer sans écraser, mener et organiser le débat, donner sa place à chacun, distribuer les rôles, synthétiser, et cela dès les premières secondes. L'épreuve finale est quant à elle la plus éprouvante et aussi la plus impressionnante. Tout y est : la gestion du stress et de l'enjeu, le juste milieu entre préparation et improvisation face à un jury qui fait son possible pour déstabiliser.

Olivia : Les différentes épreuves étaient, chacune à leur manière, très enrichissantes. Mais c’est certain que la prise de parole en public fut la plus impressionnante et marquante. Grâce à cette épreuve, je sais maintenant que je suis capable de prendre la parole devant une salle comble... Plus tard, au cours de ma vie professionnelle, dans les moments de doutes ou d’appréhension, je repenserai à cette aventure pour me remotiver. Je suis sûre que ça fonctionnera ! 
Outre le fait de se challenger, c’est aussi enrichissant de rencontrer des étudiants de divers horizons que l’ont a pas l’habitude de croiser dans nos cursus respectifs.

3/ Avez-vous pu rencontrer nos partenaires lors de ces deux journées ?

Guillaume : J’ai effectivement rencontré les partenaires et notamment Logica Business Consulting (Aujourd’hui CGI Business Consulting) avec qui j’ai passé différents entretiens par la suite. J’ai également été en contact avec la Société Générale après les épreuves.

Olivia : Partager des moments privilégiés avec les collaborateurs des diverses entreprises partenaires, comme Mazars, nous permet de découvrir certains métiers et d’appréhender un peu mieux notre futur proche. J’étais d’ailleurs à la table d’un professionnel de chez Mazars : depuis je cerne beaucoup mieux le métier d’auditeur. Et d’une manière plus globale, l’investissement de grands groupes comme Mazars dans ce genre évènements est vraiment gratifiant pour nous, on sent l’intérêt qu’ils nous portent. De plus, plusieurs de mes camarades ont trouvé leur stage de fin d'étude lors du Forum de Recrutement.

4/ Quelles retombées avez-vous eu suite à votre participation et votre titre de vainqueur ?

Guillaume : La première retombée a été la confiance en moi et en ce que je suis capable d'accomplir. J'ai depuis appréhendé tous mes entretiens professionnels avec sérénité. Professionnellement, j'ai eu beaucoup plus de contacts après la compétition. Il est toutefois difficile de savoir à quel point le titre de la Croisée des Talents a impacté les choix des recruteurs, mais il a sans aucun doute joué un rôle, ne serait-ce que "le plus" si important sur un CV.

Olivia : Au niveau personnel, cette victoire m’a confirmé que j’étais prête à entrer sur le marché du travail. Gagner ce concours m’a également apporté une plus grande confiance en moi. Au niveau professionnel, il m’a fait gagner en crédibilité aux yeux des entreprises toujours curieuses d’en savoir plus...

5/ Quels conseils donneriez-vous aux futurs candidats de La Croisée des Talents ?

Guillaume : Profitez! Profitez de cette expérience unique, de ce week-end dans un cadre exceptionnel, prenez un maximum de contacts avec ces autres candidats qui seront bientôt vos collègues, clients, fournisseurs ou concurrents. Le réseau est une des choses les plus importantes dans la vie professionnelle, créez le ! Au niveau de la compétition, soyez vous-même. Ne vous posez pas la question : Qu'est ce qui se passerait si j’accédais à la finale ? Focalisez-vous sur ce qui se passe et pas sur ce qui pourrait se passer. Donnez le meilleur. Dites vous que soit vous gagnerez, soit vous donnerez un maximum de fil à retordre au gagnant.

Olivia : Je conseille à tous les étudiants de participer à ce concours. Les efforts à faire sont de rester serein, savoir résister à la pression, s’entraîner à être synthétique et percutant dans ses propos, savoir travailler en équipe et bien sûr, savoir s’exprimer en public.

6/ Enfin, avez-vous une anecdote ou un souvenir particulier ?

Guillaume : Les instants précédant l'entrée en scène : mon coach (que j'aurai tant aimé remercier de vive voix) me donne la rage de gagner. Oublier l'enjeu, oublier la voiture, se concentrer sur le sujet. Les objectifs: surprendre, faire rire, mettre le jury plus mal à l'aise que moi lors des questions. J'entends les rires dans la salle, derniers applaudissements, j'entends mon nom, c'est parti. Récemment, un collègue et moi avons eu rendez-vous avec un client avec qui nous avions un désaccord. Arrivés au rendez-vous, il nous a invités à entrer dans une salle où 14 personnes nous attendaient pour nous faire plier. J'étais prêt. »

Olivia : Le spa de l'hôtel dont nous avons pu profiter. Un régal bien mérité après une journée de négociation forte en émotions ... 

Autour du même sujet