Création d’entreprise : les craintes des jeunes diplômés

Tout le monde s’accorde à penser que la croissance et le développement économique de notre pays dépendent de ses entreprises, existantes et à venir. D’ailleurs beaucoup de Français, jeunes et moins jeunes, se déclarent eux-mêmes enclins à entreprendre.

Un Français sur trois aimerait entreprendre

Prêt d’un Français sur trois aimerait créer son entreprise : c’est le résultat d’un sondage réalisé par l’Institut Think pour l’APCE et CERFRANCE peu avant le vingtième Salon des entrepreneurs qui a eu lieu début février 2013.

Notons au passage qu’il y a presque autant de femmes que d’hommes qui aspirent à entreprendre (2 8% contre 32 %). Du point de vue de l’âge, si l’entreprise garde la cote à tous les moments de la vie, les 18-25 ans restent les plus enthousiastes à l’idée d’entreprendre, puisque plus de la moitié d’entre eux (51 %) disent le souhaiter. Les 25-34 ans les suivent de près, avec 47% de souhaits exprimés.

Création d’entreprise : les craintes des jeunes diplômés

Pour autant, les statistiques du passage à l’acte sont loin d’être aussi élevées. Le site mediaetudiant.fr s’y intéressait justement il y a quelques jours : selon ses sources et d’après une étude faite sur 984 étudiants âgés de 18 à 29 ans, si 48 % d’entre eux déclarent vouloir créer leur entreprise, seulement 1% le fait réellement.

La faute à qui ? Pour 80 % d’entre eux, au contexte économique. Pas seulement, cependant : la place réservée à l’entrepreneuriat en France semble aussi être en cause. Un quart des jeunes diplômés dit ainsi être prêt à partir à l’étranger pour devenir entrepreneur. 

 

<< Le nombre de créations d'entreprise en France

Autour du même sujet