Recruitment Process Outsourcing : quel engagement pour votre entreprise ?

Beaucoup d'entreprises ont choisi d'externaliser leur processus de recrutement pour les nombreux avantages qu'il apporte. Cependant avant de se lancer, les entreprises doivent clairement définir l'étendue de la prise en charge souhaitée ainsi que leurs besoins en recrutement.

Il y a trois types d'engagements RPO (Recruitment Process Outsourcing), chacun correspond à la vision et aux besoins de l'entreprise.

Si l'entreprise remplit les critères suivant, les types 1 et 2 d'engagement RPO sont ceux à considérer :
  • L'entreprise a déjà pratiqué l'externalisation, l'externalisation fait partie de sa culture ou
    de sa stratégie.
  • L'entreprise a des besoins importants et durables en recrutement (grande entreprise ou entreprise de taille moyenne faisant face à une forte croissance).
  • L'entreprise a différents sites et veut standardiser son processus de recrutement, ou connait un manque de ressources en recrutement sur certains sites.
  • L'entreprise est à la recherche d'une solution flexible.

Type 1 : Le RPO long-terme

Ce type d'engagement RPO s'effectue à l'échelle de l'entreprise: toutes les fonctions de tous les départements. Il s'agit habituellement d'un modèle d'externalisation complet ("End-to-End") de la publication de l'offre à l'intégration du candidat (sourcing de candidats inclus).
Dans ce cas de figure, le prestataire RPO impose un processus et utilise sa technologie. Tous les postes vacants sont traités par le prestataire RPO qui alloue des équipes dédiées au client (sur site et à distance). Le prestataire agit au nom du client, afin de ne pas perturber les candidats. Le prestataire peut également se charger des activités liées à la marque employeur.

Type 2 : Le RPO spécifique

Ce type d'engagement RPO se restreint à certains types de postes, zones géographiques, entités d'entreprise etc. Dans ce cadre, le prestataire RPO peut par exemple ne prendre en charge que les postes commerciaux ou bien tous les postes vacants d'une même unité, d'un pays ou d'une région. Cela n'implique pas forcément l'appropriation de la technologie qu'emploie le client, mais le processus de recrutement doit être celui du prestataire RPO.
Ce type d'engagement RPO peut servir de phase de test avant de signer un contrat RPO long terme.
Cependant si l'entreprise a un besoin temporaire en recrutement sans disposer des ressources nécessaires pour y remédier (au moins 50 postes ouverts) et si la direction RH aimerait implanter un processus pour atteindre les objectifs de recrutement, l'option suivante est la plus appropriée.

Type 3 : Projet RPO court-terme

Tandis que la durée moyenne d'un contrat RPO est de deux à trois ans, l'engagement RPO de court terme peut durer entre six et douze mois. Dans ce cas de figure, on peut recourir au RPO dans le cadre d'un projet de recrutement : recruter une force de vente, aider des sites d'entreprises s'ils connaissent un manque de ressources. Ce type d'engagement est moindre comparé aux autres.

Autour du même sujet