La mesure de la performance, un art difficile !

Longtemps chasse gardée des systèmes de gestion et de performance financière, la mesure de la performance s'est enrichie de nouvelles méthodes, plus globales et systémiques, issues de la responsabilité sociétale et de l'immatériel.

Qu'il s'agisse d'évaluation par un tiers ou d'auto-évaluation c'est un sujet vaste et difficile à appréhender. Cette chronique permet de dresser une cartographie des différents outils de mesure disponibles.

La notion de performance et sa mesure

Dans la langue française, la notion de performance évolue depuis le 19ème siècle (résultats obtenus, succès, l’exploit, possibilités chiffrées et mesurées d’une machine , rendement exceptionnel, résultat chiffré, victoire).
Dans la langue anglaise, il désigne à la fois l’action, son résultat et éventuellement son exceptionnel succès.
La performance globale repose sur les performances économiques et financières, sociales, environnementale et sociétale et a une incidence sur la réputation de l'organisme, ses relations, sa capacité à attirer, écouter, répondre aux attentes, satisfaire et fidéliser toutes ses parties prenantes.
La performance n’existe que si on peut la mesurer. La mesure de performance est l'évaluation des résultats atteints par rapport aux résultats souhaités et par rapport aux résultats étalons.
Autrefois utilisée pour contrôler, surveiller, améliorer, piloter.., certes toujours utile, la mesure de la performance sert également d'autres causes : alignement stratégique, rémunération équitable de la performance de toutes parties prenantes de l’organisme (et plus que des seuls actionnaires), amélioration de la coordination… Elle permet aussi de transformer les centres de coûts, en centre de profit, puis en centre de services (avec engagement de services) et enfin en centre de valeurs.
Différentes natures d'outils de mesure existent !

Outils de mesure de la performance globale

Les outils de mesure de la performance globale pour ne plus se limiter à la mesure de la performance financière.
  • Balanced Scorecard (BSC, tableau de bord prospectif ou tableau de bord équilibré),
  • SBSC (Sustainable BSC) : BSC spécifique à la responsabilité sociétale,
  • TBSC (Total BSC), reposant sur une série de six relations causales entre les parties prenantes,
  • Arbre d'alignement stratégique, sorte de tableau de cohérence stratégique,
  • Triple Bottom Line reporting (TBL),
  • Reporting GRI (global reporting initiative),
  • Mesure de la Valeur ajoutée : solde du compte de production.

Les indicateurs et tableaux de bord

  • Indicateurs financiers traditionnels : Résultat par action, free cash flowsROA (Return on Assets) et ROI (Return On Investment), ROE ou Return On Equity,
  • Nouveaux indicateurs de mesure de la performance financière : EVA® (Economic Value Added), CFROI (Cash Flow Return On Investment, par le cabinet Hot Value)...
  • Pyramide de la performance de Lynch et Cross (très proche dans son esprit du BSC).
  • Indicateurs de performance (Key Performance Indicator, KPI),
  • Indicateurs de performance des processus de production (capabilité),
  • Indicateurs de productivité de la main d’œuvre,
  • Indicateurs de performance globale d'un projet (selon les indices d'activité et de productivité, s'appuyant sur les courbes de coût en S),
  • Indicateurs de performance selon Modèle EFQM (partie "résultat" du modèle),
  • Tableau de bord prospectif « à la française »  par « pseudo-opposition » à son équivalent américain (le BSC),
  • Tableau de Bord Contextuel.

Outils d'analyse et de revue

  • Revues : revue stratégique, revue systémique, revue de l'opérationnel,
  • Niveaux d'analyse systémique : Stratégie-Management, Capital humain, Organisation-processus, Moyens-outils,

Outils de mesure du capital immatériel

  • Normes IFRS,
  • Référentiel Référence Value®,
  • Référentiel Thesaurus Bercy®,
  • Mesure du retour sur investissement (ROI),
  • Niveau d'atteinte de la stratégie/objectifs visée en regard des moyens mis en œuvre
  • Indicateurs de mesure de fonctionnement (compétences, interactions, amélioration, dysfonctionnements...),
  • Indicateurs de performance (ratios moyens/résultats),
  • Comptabilisation des contributions (système de reporting-scoring),
  • Reporting-scoring,
  • Système de gain et perte de points en fonction de règles prédéfinies de performance managériale et d'exemplarité de chaque acteur.

Outils de mesure de la performance issus des systèmes de gestion

Il s'agit là des outils d'évaluation plus courants et plus classiques fondée, sur la gestion « financière » d'un organisme.
  • Méthode Activity-based costing (ABC),
  • Contrôle de gestion (pilotage opérationnel et financier),
  • Comptabilité analytique, la structure analytique de coût et le TCO,
  • Contrôle budgétaire,
  • Budget base zéro (BBZ),
  • Activity-Based Budgeting (ABB).
Références bibliographiques
  • article Afnor Editions « la mesure de la performance », BiVi Qualité/audit, V. Iacolare, 2015,
  • « Solutions pour… Pratiquer l’audit à valeur ajoutée », Afnor Editions, 2010, V. Iacolare,
  • Le Reporting-scoring (selon www.beeznet.fr),
  • Mesurer et piloter la performance, Nicolas Berland, 2009, e-book, www.management.free.fr

Reporting / IFRS