La technologie au service du déplacement professionnel

Pendant une quinzaine d'années, la réduction des coûts des déplacements professionnels est passée par la mise en place de politique achat et de politique voyage restrictives et rigides. Considérées uniquement au prisme du "cost cutting", ces politiques ont toutefois dû s’adapter à une transformation numérique majeure.

Portées par les nouvelles pratiques issues du tourisme grand public, de nouvelles tendances ont en effet essaimé dans le monde du voyage d’affaires. Devenus hyperconnectés et de plus en plus mobiles, les voyageurs professionnels, se sont éloignés progressivement des canaux traditionnels de réservation au profit d’outils nomades et adaptatifs.

 

En contrepartie des contraintes réglementaires et budgétaires, ces voyageurs entendent bénéficier de davantage de souplesse, de personnalisation et de confort dans leurs déplacements. Habitués à réserver leurs voyages personnels directement sur leurs sites de prédilection, ils veulent pouvoir jongler entre les contraintes de réservation imposées par leurs entreprises et les plateformes qu’ils utilisent pour réserver leurs voyages personnels (Uber, Airbnb Booking.com, …). 

Aucune marche arrière n’est possible, et le voyageur professionnel s’est installé dans ses nouveaux usages. Désormais, les utilisateurs cherchent un outil qui soit un véritable compagnon à qui ils peuvent simplement donner des informations contextuelles leur permettant de mieux gérer leurs déplacements d’affaires. Ils souhaitent effectuer toutes leurs tâches sur une seule et même plateforme pour y dédier le moins de temps possible tout en étant efficaces afin de retrouver le confort offert par les solutions utilisées dans leur cadre privé.

Impactés par ce phénomène de "blurring", où les frontières entre usages personnels et professionnels disparaissent, l’ensemble des acteurs de la chaîne a dû s’adapter très rapidement pour répondre aux attentes des voyageurs d'affaires qui réclament des technologies intuitives, ergonomiques et simples d'utilisation.

 

Toutefois, si le développement d’interfaces digitales et numériques est devenu plus facile à mettre en place de nos jours, capter l’attention et susciter l’intérêt des utilisateurs reste un défi, notamment dans le cas du voyageur d’affaires. Ils attendent aujourd’hui, des technologies d’entreprise de qualité, qui offrent une expérience similaire aux meilleurs applications utilisées chaque jour dans leur vie personnelle. Des applications qui donnent accès à des contenus riches et variés, à une recherche en langage naturel, etc, ….

 

Pour répondre à cette difficulté, les entreprises doivent orienter tous leurs efforts vers l’amélioration de l’expérience utilisateur et se concentrer sur l'interface. L’innovation doit être au service des utilisateurs afin de bénéficier aux organisations qui peuvent ainsi se concentrer sur l’essentiel : leur cœur de métier et leur croissance.

 

Les étapes, outils et processus actuels construits pour les grandes entreprises doivent évoluer. Le voyage d’affaires doit devenir un processus simple, instantané, avec un accompagnement humain et technologique avant, pendant et après le voyage et les réservations se faire en 10 secondes. Les notifications et alertes doivent être instantanées et l’assistance téléphonique devenir un service concierge. Complet, flexible, modulable, le budget nécessite d’être consultable à tout moment. Car désormais, le voyageur et l’entreprise achètent une expérience voyage et plus seulement un rapport qualité/prix.


Réussir à offrir un cadre sécurisé et financièrement maîtrisé aux voyageurs, leur laissant en même temps de la flexibilité et un accès aux innovations digitales : telle est l'équation qui se pose aujourd'hui aux responsables en charge de faire respecter les politiques de voyage au sein des entreprises.

Autour du même sujet