Innovations RH : le best of

Recrutement, formation, organisation du travail et bien-être des salariés, le digital impacte tout le secteur des RH. Voici quelques exemples marquants des dernières nouveautés.

Google disrupte le recrutement... 

Après avoir lancé Google Jobs en Mai, la firme californienne propose un nouveau service : Google Hire avec un objectif simple, devenir la référence du secteur du recrutement. Synchronisé avec les applications de G Suite, il permet de gérer un recrutement de bout en bout (lecture du CV, de la lettre de motivation, gestion de l'entretien d'embauche...). Google Hire est accessible aux entreprises américaines de moins de 1000 employés. Elles devront ensuite payer un supplément à leur abonnement G Suite pour utiliser Google Hire.

... Et part à l'assaut de la formation  

Daydream Labs, le service de Google pour la réalité virtuelle a réalisé un test pour savoir si la VR est un meilleur outil de formation que la vidéo. Une équipe A se formait à la VR tandis que la B se formait via une chaîne YouTube. Les premiers résultats tendent à penser que la VR est plus efficace que la vidéo. Si les tests et les techniques de formation peuvent être améliorés, les résultats sont encourageants.

Sydo et Openclassrooms au delà du Mooc

Connu pour ses vidéos pédagogiques réalisées sur la base de dessins, l’agence Sydo est convaincue qu’il s’agit d’un excellent vecteur pour la transmission d’un message. S’appuyant sur cette expertise, son activité s’adresse également aux entreprises dans le cadre de leur programme de formation et de communication. L’agence Sydo est capable de produire des vidéos, des jeux d’animations ou de formation digitale ainsi que des applications de réalité virtuelle, construits en concertation avec ses clients. Ces outils sont prévus pour être postés sur une plateforme LMS et adapté au mobile-learning.
Malgré un chômage massif, de nombreuses offres d’emplois ne sont pas pourvues. Le décalage entre la formation des candidats et les compétences recherchées est l’une des explications. OpenClassrooms a l’ambition d’effacer ce décalage en proposant des formations en ligne débouchant sur des diplômes reconnus par l’Etat. Les formations seront assurées en collaboration avec les entreprises intéressées, parfois en alternance.  Les formations comprennent une remise à niveau de trois mois puis 15 mois de cours en ligne et de formation professionnelle. A moyen terme, un centre de formation des apprentis sera ouvert.

Organisation du travail  : Leroy Merlin et Lamster 

Lamster est une nouvelle solution de gestion des ressources humaines. Elle se différencie de ses concurrentes en adressant le problème du turnover de personnel, notamment dans les secteurs de l’hôtellerie-restauration et de la grande distribution. Passé par l’incubateur de Témis et par la pépinière de la BGE, l’application fournit tous les services RH habituels mais permet aussi aux utilisateurs de signaler tout retard ou absence imprévue. L’algorithme du logiciel recherche alors un remplaçant. Plus rare encore, Lamster propose une recherche d’extras par métier et poste pour le compte d’autres entreprises.

Leroy Merlin souhaite porter la promotion interne a minimum 50% des promotions accordées par l’entreprise. A cette fin, l’entreprise a utilisé l’outil TwoB-R de PerformanSe pour évaluer les compétences comportementales et les capacités cognitives des collaborateurs pour leur proposer une évolution de carrière adaptée, un outil d’évaluation, très bien accepté par ces derniers. Chacun a eu droit à un feedback complet sur quatre dimensions : influence, décision, efficacité et agilité. Ces évaluations ont ensuite été utilisées par les managers pour avoir une vision globale des forces de leur employés et aider à leur développement.

Qualité de vie au travail   : Casper n'est pas qu'un fantôme

Le bien-être des employés est un sujet de plus en plus important dans la communauté RH avec une multiplication des programmes mis en place. La start-up américaine Casper va plus loin et accorde des primes supplémentaires aux collaborateurs qui cumulent les heures de sport et de sommeil. Pour se faire, les employés doivent installer l’application IncentFit, ils obtiennent alors 17 centimes d’euros par kilomètre de marche parcouru et 1,70 euro par kilomètre à vélo et par nuit de sommeil effectué. Entre inégalités physiologiques et accès aux données personnelles, les dérives sont aisées à percevoir.

Autour du même sujet

Annonces Google