Digitalisation : au tour de l'admninistration

La digitalisation des services administratifs est en marche. Le développement de la version 2.0 des services publics est devenu un enjeu particulièrement fort pour de nombreux élus comme pour les usagers. Voici les différentes démarches faisables en ligne, l’avenir de l’e-administration et les bénéfices de ce système numérisé.

Les services publiques 2.0

Il est désormais possible de tout faire ou presque depuis son ordinateur, son Smartphone ou sa tablette. L’e-administration est en train d’entrer dans les mœurs des Français, lentement mais sûrement.

L’obtention d’un acte de naissance en ligne est aujourd’hui une procédure simple et rapide grâce à des portails gouvernementaux, mais aussi des sites spécialisés. Plusieurs formalités réalisables en mairie ont suivi comme l’acte de décès, le renouvellement du passeport ou du CIN.

Désormais, il est possible de réaliser des actes basiques comme le changement d’adresse jusqu’à des procédures plus complexes et plus pénibles comme la réclamation d’une aide sociale (Prime d'activité ou encore RSA), la déclaration d'impôts ou encore la demande d’une bourse. Le centre fiscal est un service public qui ne peut plus désormais se passer de ladéclaration de revenus en ligne. Il en est de même pour le ministère des Transports qui a mis en place le système de paiement ou de réclamations de contraventions en ligne.

Les avancées technologies et conceptuelles comme le Big Data ou la centralisation des données, permettent de généraliser des actions. Il est par exemple possible de changer une adresse personnelle auprès de plusieurs organismes en une seule déclaration. Autrement dit, il suffit de changer son adresse sur le site du gouvernement dans la rubrique correspondante pour que les principaux organismes français soient avertis (ANPE, Sécurité Sociale, La Poste, Pôle Emploi, Service des impôts, CAF,  Caisse des retraites…).

Les progrès ne s’arrêtent pas là puisque des bots pourraient, très bientôt, remplacer les conseillers hotline sur les sites et seraient capables de répondre à des questions basiques. L’usage de la machine learning ou encore de la réalité virtuelle en administration n’est pas encore évoqué, mais il est déjà possible par exemple de conclure des contrats en ligne grâce à la signature virtuelle.

Les avantages de l’e-administration

Les queues interminables dans les bureaux des services publics, la lenteur administrative si légendaire et les va-et-vient indispensables aux paperasses administratives pourraient bien n’être plus que de mauvais souvenirs avec l’ère numérique.

Les usagers, particuliers comme professionnels, se sentent enfin compris. Les démarches administratives en ligne répondent à un besoin réel. Les administrés qui souhaitent économiser du temps, être mieux informés et tout faire à distance seront pleinement satisfaits. 

Pouvoir récupérer des documents officiels en ligne grâce à des versions imprimables est véritablement révolutionnaire pour les usagers des services publics. Plus besoin de faire des aller-retour pour faire une demande puisqu’il est maintenant possible de remplir des formulaires en ligne en quelques clics et recevoir de l’aide en temps réel.

Le développement de l’e-administration permet également de réduire les déplacements puisque les usagers n’auront plus besoin de se déplacer vers leur commune de naissance pour obtenir un acte d’état civil par exemple. Les demandes sont déposées en quelques clics et les documents sont reçus en quelques jours par courrier ou récupérés en ligne.

Le procédé online est pratique pour l’Administration qui peut ainsi optimiser le temps de travail de ses agents. Il n’est pas étonnant donc que les Français et les Européens en général, pensent que la digitalisation des services publics est une priorité afin de faciliter l’interaction entre l’Administration et les citoyens.

Ces réformes massives entraînent forcément des mutations professionnelles chez les fonctionnaires publics. La formation des agents à l’utilisation des nouvelles technologies ainsi que le suivi global coûte de l’argent et du temps à l’État. De nouveaux métiers 2.0 apparaissent également dans l’administration dus aux divers changements.

Autour du même sujet

Annonces Google