Formation : le digital oui mais pas seul

La formation digitale a bien des atouts pour former massivement et à distance. Mais pour maximiser son efficacité, il est indispensable de mettre en place un plan de formation qui laisse la part belle à la proximité humaine.

Pour réussir sa stratégie de formation, il est important de pouvoir délivrer partout et simultanément des formations homogènes de même qualité. C'est notamment le cas au Crédit agricole qui prodigue des formations tant sur le thème de la réglementation banque-assurance-immobilier que sur la stratégie du groupe. Le digital permet cela.

 

Il s'agit donc d'une réelle opportunité pour un apprentissage enrichi, expérientiel et collaboratif mais il ne sera ni efficace ni fécond s’il est utilisé seul car dans la formation comme dans la banque, la valeur passe par la relation et par l’échange. Aujourd’hui, force est de constater que l’aspect gadget  prédomine encore dans de nombreuses solutions de formation numériques qui se révèlent souvent inefficaces en matière de développement de nouvelles compétences malgré l’image positive qu’elles peuvent véhiculer. 

 

On s’aperçoit d’autre part qu’une grande majorité des apprenants ne va pas jusqu’au bout des dispositifs de formation 100% digitaux tels que les Moocs, ceux-ci exigeant une certaine discipline, un encadrement et une compréhension des objectifs que seul un formateur, un expert, un manager ou un tuteur peut donner. C’est un retour aux fondamentaux historiques du compagnonnage et du tutorat, qui n’ont pas changé depuis l’intégration dans les formations des outils numériques. 


Nous ne sommes pas les seuls à faire ce constat puisque selon l’enquête "Les chiffres 2017 du digital learning", menée auprès de 400 structures par l’Institut des métiers du blended learning (ISTF) et par e-doceo, près d’un apprenant sur deux n’achève pas sa formation à distance s’il n’est pas accompagné. Toujours d’après cette étude, les plans de formation mixtes (présentiel et distanciel) sont passés de 53% en 2015 à 58% en 2016.

 

Un de nos serious game qui met les nouveaux collaborateurs en situation au moment de leur prise de fonction en agence, illustre parfaitement cette nécessaire complémentarité. Pensé pour être jouable 100% en auto formation il a été conçu et testé par des professionnels du terrain et il embarque tous les codes de gamification susceptibles de donner à l’apprenant l’envie de s’entraîner et de se challenger individuellement. Il apparait qu’il est tout autant utilisé en mode présentiel dans le cadre de réunions d’équipes ou en entretien avec le directeur de l’agence afin d’effectuer des simulations de situations de travail et de déceler et corriger collectivement les erreurs.


Nous sommes persuadés que le digital dans la formation n’a de sens qu’accompagné et pensé pour favoriser l’apprentissage. La numérisation nécessite des investissements importants de conception, diffusion et mise à jour de l’information et il est essentiel que ces investissements s’avèrent fructueux et apportent à tous la valeur attendue.

Autour du même sujet

Annonces Google