Relancer sa carrière avec un diplôme Choisir sa formation en fonction de son projet

Avec plus de 3 000 MBA dans le monde, près de 200 en France et près de 400 mastères spécialisés, il n'est pas aisé de choisir sa formation diplômante. Toutefois, si le projet professionnel est bien défini, la formation s'impose d'elle-même.

 

Une formation complémentaire

MBA, mastères spécialisés, master à l'université, B.A.D.G.E... Le choix du diplôme dépend avant tout de son projet.

Pour les cadres qui ont un diplôme technique, scientifique ou littéraire et qui souhaitent acquérir des connaissances en gestion d'entreprise et en management, les MBA et les mastères spécialisés sont les deux grandes formations vers lesquelles se tourner. Elles sont généralement réservées aux titulaires de Bac+4 (MBA) et Bac+5 et diplômés de grandes écoles (école de management, école d'ingénieur) pour les MS.

Les MBA sont réputés être des formations pluridisciplinaires, reconnues à l'étranger et souvent plus chères et plus longues. Les MS, comme leur nom l'indique, sont plus spécifiques, axées sur un métier (contrôleur de gestion) ou dans un domaine (Telecoms). Ils perdent de leur intérêt face à un interlocuteur étranger mais ont de plus en plus la cote en France. A noter toutefois que les différences entre ces deux formations tendent à s'estomper avec la multiplication de l'offre.

 

Une validation des acquis de son expérience

Pour les salariés qui ont arrêté leurs études après un bac+2/+3 et qui souhaitent faire valider leurs acquis professionnels, la Conférence des Grandes Ecoles a crée en 2001 le label "B.A.D.G.E" (pour Bilan d'Aptitude Délivré par les Grandes Ecoles). Ces formations peuvent par exemple intéresser un salarié qui après un DUT de gestion et diverses formations complémentaires, travaille à la direction financière depuis plusieurs années et envisage de devenir DAF. L'obtention de plusieurs B.A.D.G.E. peut également permettre de bénéficier de titres normalement délivrés par les grandes écoles.

 

Une formation de spécialisation

Pour les diplômés d'école de commerce ou d'école de gestion qui ont donc un bagage généraliste, la formation diplômante peut apporter une vraie valeur s'ils optent pour des diplômes plus pointus, comme la finance internationale, l'assurance, le droit communautaire... Par exemple, une personne diplômée d'école de commerce qui travaille à la direction des ressources humaines et qui à un moment de sa carrière doit acquérir plus de connaissances dans le domaine juridique pour gravir échelons.

"Il ne s'agit donc pas d'avoir un CV plein de diplômes, mais d'acquérir une véritable expertise. Les mastères spécialisés sont bien appropriés à leurs attentes, mais il ne faut pas non plus écarter les cycles universitaires de type master qui peuvent très bien apporter ce complément de formation recherché", assure le consultant.

 

Une formation pour se réorienter

Si au terme d'un bilan de compétences ou de carrière, le cadre a mis en évidence une envie de changer de projet professionnel ou de secteur d'activité, la palette des MBA spécialisés et des MS peut lui permettre de capitaliser sur ses connaissances, sur son savoir-faire pour les développer dans un autre secteur. "En ce qui concerne la réorientation, un cadre qui a déjà un master va plus facilement s'orienter vers une formation qui lui donne un diplôme équivalent", indique Jean-Paul Gulyas. Il existe par exemple des MS dédiés aux secteurs du luxe, du vin, des médias, du bâtiment, de l'environnement... et aussi des MS "Entreprenariat".

En temps plein ou en part time ?

Combiner formation diplômante et maintien de l'activité professionnelle est possible tant pour les MBA, dits Executive MBA, que pour les mastères spécialisés dits "part time" ou en alternance, que pour le B.A.D.G.E. Les cours ont donc lieu le soir ou en fin de semaine (vendredi et samedi, voire le week-end). Le choix du temps partiel permet notamment au salarié de conserver son salaire pendant toute la durée de la formation et est plus facile à "vendre" à son employeur. En revanche, le travail lié à la formation déborde complètement sur la vie personnelle et familiale, ce qui en fait une formation très exigeante.

Formation continue / MBA