Création d'entreprise : qui dois-je rencontrer ?

Pour démarrer, il est nécessaire de contacter les bons interlocuteurs. Qui sont-ils, que peuvent-ils pour vous ?

Vous voulez devenir votre propre patron ? Vous avez une vague idée de ce que vous souhaitez entreprendre ou bien un projet précis ? Quoi qu'il en soit, ne restez pas seul devant un chantier d'une telle ampleur. Faîtes le premier pas vers les structures spécialisées dans la création d'entreprise. Elles vous épauleront dans vos démarches et vos recherches (statut, raison sociale..).
Il n'existe pourtant pas de premier interlocuteur par excellence. L'important est de prendre un premier contact. Ce dernier vous permettra de vous orienter vers d'autres personnes, structures ou solutions. Avant de courir vous adresser à un consultant extérieur, n'hésitez pas à passer la porte des organismes spécialisés comme l'Anvar ou les Chambres des commerces.
Reste, malgré tout, quelques pistes pour trouver vos interlocuteurs. Attention cependant : le premier contact est souvent gratuit, mais les suivants peuvent représenter un coût considérable. Renseignez-vous sur le prix de la prestation de certains spécialistes avant de vous fier à ce que l'on vous propose.

Les organismes

- CCI : les Chambres de commerce et de l'industrie ont un point de convergence des outils locaux, en termes de financement et de structures. Il y en a 175 en France. Du point de vue opérationnel, cet accompagnement est entrepris par CCI Entreprendre en France, qui vous propose, entre autres, une première demi-journée d'information sur le processus de création d'entreprise, suivie, si vous le souhaitez, d'un stage de formation baptisé "cinq jours pour entreprendre". Une fois votre entreprise créer, vous devrez, sauf exception, vous inscrire au registre du commerce et des sociétés.
De manière individuelle, vous pouvez solliciter un conseiller en création d'entreprise pour vous accompagner sur votre propre projet, et consulter, gratuitement, des experts, des avocats, des experts-comptables. Sachez que si votre future activité est agricole, vous pouvez vous adresser à la Chambre d'agriculture, et si c'est une activité artisanale, à la Chambre des métiers.

- APCE : l'Agence pour la création d'entreprise a pour vocation d'informer, d'aider, de communiquer, d'analyser et de promouvoir "l'entreprise". Attention, la seule interface entre cette agence et vous est son site. Facile, rapide et complet, ce dernier est tout d'abord une mine d'informations sur la création. Par ailleurs, vous trouverez un carnet d'adresses, avec des structures d'accueil à proximité de chez vous. Cependant, la consultation de ce site ne doit pas vous dispenser de rencontrer quelqu'un par la suite.

- BPI France (anciennement Oséo Anvar) accompagne et finance les projets de création d'entreprise innovante. BPI France vous soutient avec une méthodologie de gestion de projet, avec des conseils en techniques commerciales et marketing, en procédés de fabrication, sur les questions juridiques, et même en management. Si vous souhaitez rencontrer les experts de BPI France, n'hésitez pas. Le premier rendez-vous est ouvert à tous. Il faut compter une quinzaine de jours maximum d'attente.

Les experts

L'utilité d'un expert dépend avant tout de la dimension de votre projet. En effet, sachez que certaines structures comme Pôle emploi peuvent vous fournir gratuitement suffisamment d'informations, alors qu'il vous faudra engager des frais si vous faites appel à un expert. Malgré tout, l'expert est le mieux placé pour vous conseiller en termes de droit et d'argent.

- L'avocat : un expert au sens strict du terme. Au fait des questions juridiques dans de nombreux domaines tels que le social, le commercial ou le fiscal, l'avocat est au courant de toutes les réglementations, les décisions de tribunaux et autres jurisprudences concernant notamment les entreprises. Par ailleurs, c'est lui qui rédigera vos actes juridiques en respect de la loi. Attention, tous les avocats n'ont pas les mêmes tarifs, suivant leur notoriété par exemple.

- L'expert-comptable : spécialiste des bilans uniquement ? Et bien non, si son domaine reste la comptabilité, cet expert travaille pour nombre de clients, autrement dit autant d'entreprises de secteur et de taille différents. Outre une excellente connaissance du monde de l'entreprise et de l'environnement économique, l'expert-comptable accompagne et suit le créateur en amont et en aval de la création, entre autres pour les premières formalités administratives. Il peut également, en vous accompagnant, asseoir votre crédibilité auprès du banquier.

La "relation"

La relation indispensable. Un expert ? Peut-être pas à proprement parler. Mais c'est une personne bien placée dans votre business et qui est susceptible de vous faire entrer sur le marché par la grande porte, du fait de sa position et de ses relations. En somme, un atout considérable. On le nomme parrain, mentor, accompagnateur... Que ce soit un ami, un membre de votre famille, ou une simple connaissance, il peut vous permettre d'y voir plus clair dans votre projet et vous aiguiller sur les démarches à suivre. Chef ou créateur d'entreprise, il connaît les erreurs à ne pas faire, et les problèmes que vous allez vous-même certainement rencontrer. Pensez-y.

Dans tous les cas, n'hésitez pas à entrer en contact avec votre conseil général ou régional qui pourra vous fournir de nombreuses informations sur les organismes et les aides à la création d'une entreprise.

Sachez également que l'ADIE vient en aide aux personnes sans emploi, allocataires du RSA et exclues du système bancaire, en leur accordant un financement leur permettant de réaliser leur projet.

<< Les chiffres de la création d'entreprise en France

Création d'entreprise

Annonces Google