Le rapatriement sanitaire

Même si chacun espère ne jamais en avoir besoin, l'assurance rapatriement sanitaire peut devenir une solution de premier choix pour gérer un problème de santé survenu à l'étranger.

Évacuation par avion sanitaire, rapatriement médicalisé, rapatriement non médicalisé : les grandes catégories de rapatriement sanitaire
Il existe plusieurs types de rapatriement sanitaire. Le rapatriement non médicalisé concerne les blessures qui obligent l'assuré à rentrer en France sans pour autant avoir besoin d'une aide médicalisée durant le transport. C'est par exemple le cas d'un bras cassé. Le rapatriement sanitaire médicalisé concerne, à l'inverse, les cas où la présence d'un infirmier ou d'un médecin durant le transport est indispensable (AVC ou infarctus, par exemple). Enfin, l'évacuation par avion sanitaire est réservée aux cas les plus urgents, comme un AVC non stabilisé ou un accident de la route. Un avion médicalisé est alors affrété pour transporter le malade.

Le remboursement par la carte Visa

Le rapatriement sanitaire est une assurance automatiquement comprise lorsque le voyage a été payé par carte Visa. Elle couvre le titulaire de la carte, ses enfants et petits-enfants de moins de 25 ans, ainsi que son conjoint ou concubin. Le remboursement éventuel intervient sur la totalité des frais engagés dans la limite du plafond défini lors de la signature du contrat avec la banque.

Le remboursement par la Sécurité sociale

La Sécurité sociale peut prendre en charge une partie des frais engagés dans le rapatriement sanitaire d'une personne malade. Il convient toutefois de se renseigner auprès de l'Assurance maladie, les règles variant en fonction du pays concerné par le voyage.

Le remboursement sans assurance

Le rapatriement sanitaire sans assurance implique que les frais engagés sont à la charge du malade. Dans certaines situations, il est possible d'obtenir un remboursement partiel ou total de la part de la Sécurité sociale ou de la mutuelle du malade, ou de se faire aider par le consulat. Un rapatriement sanitaire peut coûter de quelques centaines d'euros à plusieurs dizaines de milliers d'euros.

Expatriation