Entreprise libérée : définition, exemples...

Entreprise libérée : définition, exemples... L'entreprise libérée est un mode de management théorisé par Isaac Getz. Cette théorie dont il existe plusieurs exemples pratiques possède des avantages et des inconvénients.

Définition de l'entreprise libérée

L'ouvrage de référence en la matière est le livre d'Isaac Getz et Brian Carney, "Liberté & Cie", dont le sous-titre résume très bien l'idée générale : "Quand la liberté des salariés fait le succès des entreprises". Il ne s'agit plus d'un système oligarchique et pyramidal avec des décisions prises dans des bureaux, par quelques-uns, peut-être visionnaires mais éloignés des réalités du terrain. Effectivement, si on considère que les salariés sont les mieux placés pour déterminer les atouts et les freins ainsi que la façon efficiente de fonctionner en entreprise, on doit pouvoir s'appuyer sur leur expérience, et donc les laisser décider et agir.

Plutôt qu'avec un chef qui commande et met en place des KPI de contrôle puis des actions correctives, l'entreprise est découpée en zones (prospection, communication, production…) où chacun peut s'exprimer et où un délégué (ou capitaine) est désigné pour intégrer les autres zones, communiquer les décisions de la sienne et rapporter celles des autres. Ces zones indépendantes travaillent main dans la main. Cette façon de fonctionner redonne motivation et implication à tous les niveaux de l'entreprise.

Entreprise libérée :  exemples

Des entreprises en difficulté ou tout simplement en train de s'essouffler, incapables de grandir à cause d'un système de management rigide et lourd, ont accepté de prendre le virage et de se libérer. Rien qu'en remettant en question ces vieux schémas tayloristes, la société W.L.Gore (le Gore Tex) a vu son résultat amélioré de 15 %. En France, les équipes de Chrono Flex (dépannage de flexibles) s'auto-managent, et la direction se laisse surprendre par l'esprit d'initiative de ses collaborateurs. On trouve également un bel exemple d'entreprise libérée (dite également responsabilisée) au département A380 d'Airbus (à Saint-Nazaire) où les décisions sont prises collectivement, notamment au niveau des achats. Le groupe Poult (biscuiterie) se vante également d'une culture managériale libérée des modèles archaïques, en plaçant ses salariés au cœur du système. Mais la plus ancienne forme d'entreprise libérée française, on la trouve chez Favi (pièces automobiles), qui centre toute son attention sur le client : ce sont donc ceux qui sont confrontés aux clients qui ont leur mot à dire et qu'on écoute.

Avantages et inconvénients de l'entreprise libérée

En termes de climat social, on note une véritable amélioration dans les entreprises libérées, car chaque salarié se sent valorisé. Il sent qu'il est partie prenante de l'entreprise, qu'il est acteur de la pérennité de son propre emploi. Partant du principe que si on impose quelque chose à quelqu'un, celui-ci peut potentiellement s'y opposer, on découvre que cette même personne ne s'opposera pas à une décision prise par elle-même. Donc la mise en œuvre de cette décision n'en sera que facilitée et plus rapide. De plus, quand ce sont les gens de terrain qui soumettent des idées, celles-ci sont souvent plus en phase avec la réalité, il y a moins de risques d'erreurs. Bien sûr, cela prend du temps de changer aussi profondément les habitudes (deux ans chez Chrono Flex), et le risque premier de la mise en place de l'entreprise libérée est la réunionite aiguë qui monopolise les équipes qui, pendant ce temps, ne créent pas de valeur ajoutée.

Et aussi

Gestion d’entreprise

Annonces Google