Rechercher un thème :
Emploi >   
Toute l'encyclo pratique

Tacite reconduction des contrats

Fiche pratique
DONNEZ VOTRE AVIS
La tacite reconduction est une formule juridique qui indique qu'un contrat est automatiquement renouvelé si aucune des parties ne souhaite y mettre un terme. La tacite reconduction concerne de nombreux contrats dont les baux d'habitation et les baux commerciaux, ainsi que les différents contrats d'assurance. Que ce soit lors de la signature ou de la résiliation, des précautions sont à prendre.
 
 
Dernière mise à jour : avril 2017
 
Tacite reconduction des contrats : le concept
On parle de tacite reconduction d'un contrat lorsque celui-ci est automatiquement renouvelé. Pour que le renouvellement soit possible, il faut impérativement que la personne qui adhère au contrat soit avertie des modalités et qu'aucune des parties ne demande la résiliation. Le renouvellement se fait à l'échéance, soit à la date d'anniversaire du contrat.

Les contrats concernés par la tacite reconduction
Les contrats concernés par la tacite reconduction sont les contrats dits d'adhésion, à savoir :
les baux commerciaux ;
- les baux d'habitation ;
- les contrats d'assurance ;
- les contrats bancaires ;
- les contrats de téléphonie.
Les contrats concernés par la tacite reconduction sont de durées variées. Les baux commerciaux sont signés pour une durée de six ans, alors que les baux d'habitation sont signés pour trois ans.
Les contrats d'adhésion émis par les assurances, les banques, les fournisseurs d'énergie et de téléphonie sont très majoritairement des contrats d'un an.

Eviter la tacite reconduction
Pour ne pas oublier la date d'anniversaire du contrat et ne pas être soumis à la tacite reconduction, il est possible de demander à l'émetteur du contrat de ne pas inclure la reconduction tacite. Ces émetteurs ne sont pas obligés d'accepter.
Selon la loi Chatel, lors de l'adhésion à un contrat, l'émetteur doit avertir le contracteur de la nature du contrat et de la présence de la tacite reconduction. Il doit aussi avertir le client, via l'envoi d'un courrier, quand la date d'anniversaire du contrat approche afin que le client puisse résilier le contrat s'il le souhaite.
Pour résilier un contrat soumis à la tacite reconduction, les clients doivent impérativement respecter la procédure imposée par la société. Cette procédure est précisée dans les conditions de vente du contrat.
Toujours selon la loi Chatel, si l'émetteur du contrat n'a pas averti son client de la date d'anniversaire, le client est en droit de résilier son contrat à tout moment.
 
 
  Envoyer à un ami | Imprimer  
 

 
 
 

Divers
Fiches pratiques
 L'interdiction des discriminations Offre d'emploi, recrutement : les obligations de l'employeur Harcèlement sexuel
 L’emploi des personnes handicapées La vente à distance La vente à domicile
 Le travail illégal Le bail commercial Déposer un nom de domaine
 La responsabilité civile des entreprises Le règlement intérieur Les règles de la promotion
 La taxe professionnelle Travailleurs indépendants : comment déduire vos dépenses professionnelles Smic
 Barème kilométrique 2017 : calculer ses indemnités  Accident du travail Le harcèlement moral
 Défenseur des droits Rétrogradation disciplinaire d'un salarié Métiers sous tension
 Travail le dimanche Recyclage des DEEE : les obligations des entreprises Refuser une candidature
 Déposer une marque  Embaucher un étranger Le livret d'accueil en entreprise
 Journée de solidarité et lundi de Pentecôte La discrimination au travail Absence du salarié
 Demander un Kbis (extrait K bis)  Sauveteur-secouriste du travail (SST) Frais professionnels : déduction forfaitaire ou au réel ?
 Temps de pause au travail Particulier employeur : ses droits et ses devoirs Sécurisation de l'emploi : que dit la loi
 Attestation de salaire : bien la remplir Clause pénale : que dit-elle ? La clause de réserve de propriété
 La faute inexcusable de l'employeur Pension de réversion : une retraite pour le conjoint survivant Préretraite : partir en retraite avant l'âge
 Tribunal des affaires de Sécurité sociale : régler ses litiges avec la Sécurité sociale PEA PME : tous les détails Tacite reconduction des contrats
 La cession de bail commercial La résiliation de bail commercial Chèque emploi service : comment s'en servir
 UES : l'unité économique et sociale Choisir sa Sécurité sociale étudiante  La retraite minimum : quels montants en 2017
 Aidant familial : les allocations et aides Aidant familial : les allocations et aides Aide sociale : à qui demander ?
 Bilan carbone : quel calcul ? Carte de visite : bien la choisir Délit d'initié : quelles sanctions ?
 Demander la CMU Equipement de protection individuel Les formules de politesse dans une lettre
 Les formules de politesses dans un e-mail Les pictogrammes danger Loi Hamon : que prévoit-elle ?
 Made in France : quelles sont les règles Saisie conservatoire Certificat de travail : ce qu'il doit contenir
Lettres types
 Répondre à une offre d'emploi Répondre à une offre de stage Postuler dans un établissement scolaire ou universitaire
 Demander un certificat de stage Demander le paiement des heures supplémentaires Demander le déblocage anticipé des sommes dues au titre de la participation
 Demander la publication d’une annonce légale Demander une immatriculation à l’URSSAF Signaler un harcèlement moral
 Attestation d'emploi Certificat de travail Certificat de stage
 Communication de tarifs à un client Déclaration d’accident du travail Demande de délai de paiement à l’URSSAF
 Injonction de payer Lettre de recommandation Demande de rectification de facture
 Mise à pied pour harcèlement sexuel Reçu pour solde de tout compte Refuser une demande de stage
 Emission de réserves suite à une livraison Relance pour une facture impayée Résilier un contrat avec un fournisseur
 Lettre de procuration Lettre de résiliation de contrat Résiliation de mutuelle
 Bon de commande : un modèle gratuit Lettre de demande de subvention