Rechercher un thème :
Emploi >   
Toute l'encyclo pratique

Les syndicats : quel est leur rôle en France ?

Fiche pratique
DONNEZ VOTRE AVIS
Gérés sous forme d'association, les syndicats représentent des personnes morales ou physiques. Ils défendent les intérêts communs d'un groupement de personnes (salariés, chômeurs, retraités...). Ils permettent aussi de conserver un dialogue social entre employeurs et employés et de faire valoir des revendications ou actions de protestations.
 
 
Dernière mise à jour : septembre 2017
 
Syndicat : définition
Les syndicats défendent les droits et intérêts économiques et professionnels, tant collectifs qu'individuels, des salariés pour l'essentiel. Les syndicats professionnels, souvent organisés par branches d'activité ou par régions, sont regroupés en fédérations au plan national. Ils se composent d'un secrétaire général, de responsables syndicaux et de délégués. Les revendications portent souvent sur les conditions de travail, les rémunérations ou les protections sociales. Les syndicats sont consultés par le gouvernement lors des réformes sociales. En effet, la loi Larcher de 2007 stipule que toute modification du code du travail doit se faire après consultation des syndicats. Ainsi, les syndicats prennent part à la réforme du code du travail que le gouvernement d'Edouard Philippe veut faire passer par ordonnances durant l'été 2017.

Annonces Google



Financement des syndicats
Les syndicats sont financés par les cotisations des adhérents mais aussi par certaines taxes comme la contribution patronale au financement des organisations syndicales.
La loi impose une publicité des comptes des syndicats. Ainsi, les syndicats dont les ressources annuelles sont comprises entre 2 000 euros et 230 000 euros doivent produire chaque année un bilan et un compte de résultats. Ces documents doivent être certifiés par un commissaire aux comptes.

Les 5 syndicats historiques et les nouveaux syndicats
En France, il existe huit principales organisations syndicales, mais les plus représentatives sont la CGT (Confédération générale des travailleurs), la CFDT (Confédération française démocratique du travail), FO (Force ouvrière), la CFE-CGC (Confédération française de l'encadrement - Confédération générale des cadres) et la CFTC (Confédération française des travailleurs chrétiens). Ces cinq confédérations sont historiques et depuis plus de 40 ans, elles sont reconnues représentatives au niveau national et interprofessionnel. Lors d'accords professionnels collectifs, elles ont un poids différencié : 30,63% pour la CGT, 29,71% pour la CFDT, 18,28% pour FO, 10,76% pour la CFE-CGC et 10,62% pour la CFTC (chiffres pour 2013-2016). Tous les quatre ans, l'audience est réévaluée. Concernant les trois autres syndicats, l'UNSA (Union nationale des syndicats autonomes), la FSU (Fédération syndicale unitaire) et l'Union syndicale solidaire, ils sont plus récents et ne jouissent pas encore d'un poids officiellement reconnu.

Qui sont les principaux syndicats en France ?
Il existe de nombreux syndicats en France. Les principaux, que les médias mentionnent souvent sont :
- La confédération française démocratique du travail (CFDT)
- La confédération générale du travail (CGT)
- Force Ouvrière (FO)
- La confédération générale des travailleurs chrétiens (CFTC)
- Union syndicale Solidaires (Sud)

Ces syndicats sont présents dans tous les secteurs d’activité. Mais il existe également des syndicats qui représentent des catégories particulières. Ainsi, le patronat est représenté par le Medef, c’est-à-dire le mouvement des entreprises de France et les cadres par la confédération française de l’encadrement ou confédération générale des cadres (CFE-CGC).
Parmi les syndicats représentant une catégorie particulière citons par exemple l'union nationale des étudiants de France (Unef), la confédération des syndicats médicaux français(CSFM) ou encore le syndicat national des journalistes (SNJ).

Quel est le rôle des syndicats dans l'entreprise et au-delà ?
Suite à une récente réforme, pour qu'un accord collectif de branche soit validé, il doit être signé par un ou plusieurs syndicats représentants 30% des voix et ne pas être rejeté par les syndicats représentant 50% des voix. 
Le taux de syndicalisation n'aurait cessé de baisser depuis l'après-guerre, ne représentant que 8% des salariés environ. Mais leur rôle reste essentiel pour porter des revendications collectives et attirer les médias dans leurs combats. Pour relancer le syndicalisme en France, la réforme du travail souhaite généraliser le système du chèque syndical déjà en vigueur dans certaines entreprises dont Axa.
 
 
  Envoyer à un ami | Imprimer  
 

 
 
 

Représentants du personnel
Fiches pratiques
 Le comité d’entreprise Le délégué syndical Les délégués du personnel
 Saisir le conseil de prud'hommes L'accord d'entreprise Elections syndicales dans les TPE
 Le CHSCT : son rôle, sa formation et son fonctionnement Comité d'entreprise européen (CEE) Délit d’entrave
 Salarié protégé Heures de délégation des DP et CE Délégation unique du personnel
 Négociation annuelle obligatoire (NAO) Accord national interprofessionnel (ANI)  IRP : qui sont les instances représentatives du personnel ?
 Les syndicats : quel est leur rôle en France ? Élections professionnelles 
Lettres types
 Convocation des délégués du personnel Procès verbal de réunion du comité d’entreprise