François Fillon fixe un délai pour le contrat de travail unique

Le 23 mai, le Premier ministre François Fillon a déclaré "donner aux organisations syndicales jusqu'à la fin de l'année pour travailler sur la question du contrat de travail unique. Le temps de la concertation n'est pas éternel et ne dépassera pas l'été pour le service minimum." Selon Jean-Claude Mailly (FO), François Fillon "aurait été plus sage d'attendre. Il est indispensable que le gouvernement laisse négocier les partenaires sociaux. Ça fait partie des thèmes de discussion entre les syndicats et le patronat". Un mécontentement que partagent Bernard Thibault (CGT) et François Chérèque (CFDT). Le lendemain, le ministre du Travail, des Relations sociales et de la Solidarité, Xavier Bertrand, a précisé que ce contrat ne serait pas un CNE (contrat nouvelles embauches) car "il y aura la motivation du licenciement". Il s'est également prononcé pour une indemnisation du chômage "plus solide, mais aussi des indemnisations plus tôt, notamment pour les jeunes".

Xavier Bertrand / Contrat de travail