Les élus du personnel réduits au silence

le contenu de certaines réunions doit rester confidentiel.
Le contenu de certaines réunions doit rester confidentiel. © Andrey Bortnikov - Fotolia

S'il est une position qui peut parfois se révéler inconfortable dans l'entreprise, c'est celle de représentant du personnel au comité d'entreprise. Certes, sa fonction en fait un salarié protégé du licenciement. Mais elle peut aussi lui imposer de garder le silence. Sur l'état des finances, les projets de l'entreprise, les menaces sur les salariés, les représentants du personnel peuvent avoir accès à des informations confidentielles et qui doivent le rester. Ils se retrouvent alors parfois soumis au devoir de réserve.

Il peut se révéler particulièrement difficile, lorsque l'on est supposé défendre l'intérêt des salariés, de ne pas pouvoir leurs communiquer certaines informations importantes qui les concernent. Une position qui peut mettre à mal la légitimité de ces élus aux yeux des salariés lorsque ceux-ci sentent que des données cruciales leur sont cachées.