Les médias ont-ils intégré les usages numériques ? Le téléspectateur, oui !

L’avènement de l’utilisation des nouvelles technologies au quotidien pousse les chaines de télévisions à se délinéariser et à proposer du contenu sur plusieurs écrans (ordinateur, tablette, smartphone).

La délinéarisation, une opportunité pour le marché des médias et des loisirs.

Selon une étude PwC Global Entertainment and Media Outlook 2012-2016, 37.5% des revenus de l’industrie des médias et entertainment seront digitaux en 2016. Dès lors, Internet s’avère être une véritable opportunité pour ce marché des médias et des loisirs qui a bénéficié d’une croissance de 17,6% en 2011.
En France et en 2011, ce marché a représenté 55,4 milliards d’euros et devrait atteindre en 2016, 65.5 milliards. Une croissance qui atteste d’une nouvelle norme pour l’industrie des médias : le digital est devenu une priorité.

Le digital, un indispensable pour les médias

L’avènement de l’utilisation des nouvelles technologies au quotidien pousse les chaînes de télévisions à se délinéariser et à proposer du contenu sur plusieurs écrans (ordinateur, tablette, smartphone). Alors que celles-ci pourraient s’estimer menacées, il faut être conscient de l’évolution et du potentiel offert par ce marché. Cette délinéarisation est une véritable opportunité. Les chaînes disposent de contenus audiovisuels de qualité que les spectateurs souhaitent consulter en ligne. Le passage au multi-écrans pour les chaînes de télévision s’avère être une véritable valeur ajoutée pour le secteur de la publicité. La venue des utilisateurs étant volontaire, les différentes publicités proposées s’apparentent alors comme ciblées.
A l’heure où le digital occupe une place importante dans le quotidien des Français,
la TV connectée et le second screen tendent à imposer cette délinéarisation. D’après une étude de l’Observatoire de la TV connectée CSA - NPA réalisée du 24 avril au 10 mai auprès de 2149 internautes de 15 à 59 ans, 64% d’entre eux sont équipés pour la TV connectée soit une augmentation de 15% depuis octobre 2011. Le second screen quant à lui, commence à devenir une véritable habitude française puisque 74% des interrogés affirment y avoir recours. Cette rapide évolution montre que les chaines de télévision ont une véritable carte à jouer dans leur stratégie face à ce marché réceptif. Cette étude montre que l’usage d’un second écran est bien présent dans les mœurs mais que la technique, de son côté, est en retard.

L’utilisation d’Internet est une véritable chance encore mal maitrisée . Au niveau des chaînes de télévision, l’intégration des activités broadcast et des activités « numériques » est un impératif alors qu’aujourd’hui elles sont souvent gérées de manière complètement séparées.  

La publicité sur internet : une véritable force pour les années à venir

L’industrie des médias et des loisirs doit prendre en compte la conjoncture actuelle : la publicité sur internet et sur mobile, est une véritable valeur ajoutée sur laquelle il faut se concentrer. Entre 2012 et 2016, la croissance du marché des médias et des loisirs sera principalement dû aux revenus issus du digital qui représenteront 67% contre 6,6% pour la télévision.
Le fort accroissement de la publicité sur internet montre que les business basés sur la publicité internet seront de plus en plus rentables
. A juste titre, sur le marché mondial de la publicité et malgré une part de marché stable de la part de la télévision, qui s’élève à 36%, c’est celle en ligne qui d’ici 2016 devrait constituer la plus forte progression avec 15,6% en moyenne par an. Ajouté ces prévisions, le second screen s’avère être une véritable opportunité pour la publicité en ligne puisque les consommateurs peuvent accéder plus facilement aux contenus médias.
Au-delà de la publicité internet, la Social TV prend de l’ampleur puisque selon une étude de l’agence Iligo, spécialisée dans la mesure et à la compréhension des nouveaux comportements des consommateurs, 51% des internautes ont déjà recommandé une émission sur internet dont 66% pour les 18-24 ans. Ces chiffres attestent d’une forte volonté d’interactivité et de convergence entre la télévision et internet, en conséquence, l’industrie des médias et des loisirs doit intégrer la Social TV à sa stratégie numérique pour être en accord avec la demande des téléspectateurs.

Autour du même sujet