Info JDN : Minutebuzz réinvente le téléachat sur les réseaux sociaux

Dédié aux produits insolites, SocialShopping a vocation à générer un maximum de vues… et de ventes. Lancé cet été, il tourne déjà à 20 millions de vidéos visionnées par mois.

Maxime Barbier, le DG de Minutebuzz nous l'annonçait en septembre dernier, le média de divertissement à destination des millennials veut lancer de nouvelles verticales thématiques. Après Hero (dédié au cinéma, séries et jeux-vidéo) et Superbon (food), il s'essaie donc au social shopping avec une page Facebook qui rassemble déjà plus d'1 million de fans.

"Nous avons lancé SocialShopping au cours de l'été après nous être rendus compte début 2016 de la très forte viralité des contenus dédiés aux produits les plus originaux", explique Maxime Barbier. Le fondateur du média "100% social et 100% vidéo" en veut pour preuve les succès de plateformes de financement de produits comme Kickstarter et Indiegogo, ou celui de sites comme Product Hunt ou Insider Design (filiale de Business Insider). "Le produit devient une chose virale."

C'est donc désormais une équipe de 5 personnes qui passe le Web au tamis pour trouver les produits les plus insolites possibles. On y trouve des nouveautés, mais aussi quelques vieilles "pépites" en vente depuis des années comme la guillotine à saucisson qui a généré près de 3 millions de vues.

Magie de la promo, Social shopping n'a aucun problème à obtenir produits, visuels et vidéos auprès d'ayant-droits trop heureux de faire connaître leur produit. Lorsqu'on l'interroge sur le flou juridique qui entoure la diffusion de ce genre de produits, alors que le CSA s'intéresse de près aux publicités cachées des Youtubeurs, Maxime Barbier se défend d'un quelconque problème. "Ce sont dans la majorité des cas des contenus éditoriaux. Et lorsque la vidéo s'inscrit dans une démarche de 'brand content', nous le spécifions." 10 à 15% des contenus devraient être brandés, comme c'est le cas sur les autres verticales du média. SocialShopping flirte d'ores et déjà avec les 20 millions de vidéos vues par mois, pas si loin de son "grand frère" Hero qui en cumule entre 25 et 30 millions par mois.

Beaucoup de vues donc…. Et combien de ventes ? Chaque post embarque pour l'instant une vidéo et un lien vers la page produit du géant de l'e-commerce Amazon. Maxime Barbier ne communique aucun chiffre mais assure que "les premiers tests sont très concluant en matière de transformation. C'est un véritable enjeux pour les marchands car les plateformes sociales ont gagné la bataille de l'attention."

Facebook mise beaucoup sur l'e-commerce

Maxime Barbier cultive le flou sur le business model. Si l'on peut imaginer une commission d'apporteur d'affaires pour chaque transaction effectuée sur Amazon, comme cela se pratique dans l'affiliation, il se contente d'expliquer qu'il teste "plusieurs modèles".

Il est en revanche plus disert sur les ambitions de Minutebuzz quant au développement de la verticale. "La création de notre studio l'année prochaine va nous permettre de passer la surmultipliée en 2017 en matière de contenus", assure-t-il. SocialShopping diffuse pour le moment entre 2 et 3 vidéos par jour. On imagine aussi les synergies que ce téléshopping du digital peut développer avec l'émission pionnière du genre, diffusée chez sa désormais maison mère TF1. "Nous allons réaliser de très belles choses avec eux en 2017", promet Maxime Barbier.  

Et aussi

 

Media / Social shopping

Annonces Google