Netflix ne parvient pas à séduire autant d'abonnés que prévu

Les résultats du service de streaming américain, qui vient de se lancer en France, ont provoqué une chute brutale du cours de son action.

Netflix n'aura pas réussi à atteindre son objectif de nouveaux abonnés au troisième trimestre. Le service de streaming a gagné 980 000 utilisateurs aux Etats-Unis, contre un objectif de 1,33 million annoncé au préalable. Netflix attribue la contre-performance à une hausse de ses tarifs. A l'international, Netflix a gagné 2,04 millions de nouveaux abonnés, contre 2,36 millions espérés. Netflix compte désormais 53,1 million d'abonnés, dont 37,2 millions aux Etats-Unis. Reed Hastings, CEO, espère approcher des 57 millions avant la fin de l'année.

Les résultats financiers de Netflix n'auront pas réussi à sauver les meubles. Malgré un chiffre d'affaires de 1,41 milliard de dollars, conforme aux attentes, au troisième trimestre, l'annonce concernant les abonnés a déclenché une panique chez ses investisseurs : l'action de Netflix s'est effondrée de 26% dans les transactions d'après marché. D'autant que HBO vient d'annoncer son intention de lancer son propre service de vidéo à la demande : pas de quoi rassurer Netflix. Reed Hastings a assuré qu'il y voyait là une nouveauté "inévitable" et que les deux sociétés peuvent coexister, mais ce nouvel arrivant sur le marché de la VOD pourrait encore freiner la capacité de Netflix à accélérer son acquisition d'utilisateurs...

Un tiers des foyers français dans 5 à 10 ans ?

En se lançant en France, en septembre, Netflix s'est lancé l'objectif de séduire un tiers des foyers français d'ici 5 à 10 ans. Près de 11% des Français seraient d'ailleurs déjà prêts à y souscrire. Mais malgré une politique commerciale agressive (le premier mois d'abonnement est gratuit pour les nouveaux utilisateurs), l'inventaire Netflix est encore plus léger que celui de Canal Play (Lire : "Netflix déçoit pour son lancement en France... Mais promet de s'améliorer", du 15/09/14). Ce dernier est pour l'instant le leader de la SVOD en France, avec 450 000 abonnés. Et son offre de 7,99 euros par mois pourra peut-être lutter contre celle de l'américain, cromprise entre 7,99 et 11,99 euros par mois selon le nombre d'écrans et la qualité de définition (Lire : "L'arrivée de Netflix va pousser Canal+ à réinventer son offre", du 15/09/14).

Etats-Unis / Streaming