Netflix se lancera en France... depuis le Luxembourg

La plateforme de vidéos à la demande veut s'affranchir des réglementations qu'elle juge pénible en matière de financement des programmes.

Fin du suspense et dénouement qui devrait embarrasser le gouvernement français : la plateforme de vidéos à la demande, Netflix, va se lancer en France... depuis le Luxembourg. La conséquence directe de la volonté du groupe de s'émanciper des obligations qui affectent les services de médias audiovisuels à a demandes (Smad) en matière de financement des programmes audiovisuels. "Le niveau des obligations touchant les services de médias à la demande les dérange, même s'ils sont d'accord pour financer des productions françaises", confie ainsi une source proche du dossier aux Echos.

L'installation d'une société mère au Luxembourg n'est quoi qu'il en soit pas une première pour le groupe qui a procédé de la même manière lors de son lancement en Grande-Bretagne et dans les pays nordiques. Reste que le gouvernement tout comme les principaux diffuseurs français risquent de voir d'un mauvais œil ce qui octroierait un avantage concurrentiel indéniable à l'américain. De nombreux acteurs plaident d'ailleurs depuis plusieurs semaines en faveur d'une évolution de la réglementation dans l'Hexagone.

Les Echos révèle par ailleurs que le groupe américain, en discussion avec les opérateurs télécoms depuis fin décembre concernant l'intégration de son service à la box, veut imposer son propre lecteur vidéo dans les boîtiers des opérateurs télécoms. "Netflix veut que nous modifions notre box, car il est très fier de son ergonomie, de sa capacité à traiter et analyser les données, et de son moteur de préconisations", explique un opérateur français

Autour du même sujet