Les antiquités, une alternative patrimoniale et plaisir

L'achat d'antiquités et d'art ancien reste encore partiellement méconnu du grand public. Les vertus des objets anciens pour le patrimoine et le style de vie sont pourtant nombreuses.

En matière de patrimoine, l'investissement dans l'art, aussi appelé "investissement plaisir" est surtout connu pour ses œuvres contemporaines et ses rendements calculés à deux chiffres. Il existe pourtant un autre placement plaisir moins véhiculé dans les grands médias mais intéressant sur le plan patrimonial que sur le plan décoratif.

Des opportunités intéressantes

Le marché de d'art ancien notamment du mobilier a fortement chuté il y a quelques années, en cause la crise de 2008 mais plus précisément une crise touchant particulièrement l'art ancien. Depuis maintenant 5 ans, les prix des antiquités et du mobilier ancien connaissent une hausse généralisée et progressive mais les bonnes affaires restent légion et il existe de nombreuses opportunités à saisir pendant que ce marché se relève timidement. On peut trouver aujourd'hui une commode d'époque Louis XV estampillée par un maître ébéniste entre 15 000 € et 30 000 € contre 10 000 € et 20 000 € il y a quelques années. Il en est globalement de même pour le mobilier d'époque XVIIIe notamment les bureaux Louis XV et Régence.

Bien que le marché soit sujet à des fluctuations, les pièces estampillées des plus grands maîtres ébénistes ou les antiquités particulièrement rares ont toujours su rester une valeur sûre de placement financier. On peut notamment citer la commode en laque du Japon de l'ébéniste Joseph ayant atteint 1.5 millions d'euros en salle des ventes. Loin de ces sommes importantes, les pièces de mobilier ancien et d'antiquités peuvent s'acquérir pour seulement quelques centaines d'euros et présentent l'avantage de se constituer un patrimoine et de profiter d'une fiscalité intéressante tout en se faisant plaisir.

Un achat plaisir

L'achat d'antiquités et de mobilier ancien présente également d'autres avantages outre l'aspect patrimonial. Le côté décoratif est un élément prédominant lorsque l'on décide d'intégrer dans son intérieur de l'art ancien. Les commodes, tables, buffets, secrétaires anciens sont de très bonne qualité, ont traversé les siècles et content une histoire. Certains disent que ces pièces ont une âme. Ce qui est certain c'est qu'elles apportent de la chaleur et de l'originalité à tout intérieur, qu'il soit meublé en ancien ou en moderne. L'art ancien s'adapte particulièrement aux mélanges avec les nouvelles décorations contemporaines comme le prouvent certains décorateurs de renom comme Jacques Garcia.

Acheter une pièce de plusieurs siècles assure aussi de participer activement à la protection de l'environnement. Il n'y a pas de nouvelle production car le marché est celui de l'occasion et de l'économie circulaire: pas de nouvelles matières premières, de déforestation ni d'émission de gaz à effet de serre. On peut parler d'achat plaisir et responsable.

Où se procurer antiquités et objets d'art ancien ?

La meilleure solution reste de contacter un antiquaire professionnel. Celui-ci achète avant de revendre, il prend donc des précautions particulières quant à ses choix. L'antiquaire saura conseiller en fonction des besoins: décoratifs, d'investissement ou les deux à la fois. A l'ère du numérique, des catalogues en ligne d'antiquaires professionnels existent. Il est néanmoins toujours préférable de rencontrer l'antiquaire en personne après avoir trouver l'objet en ligne.

Fiscalité / Economie circulaire