Citi annonce qu'il est minuit moins cinq avant le krach boursier

D'après le géant bancaire, les Etats-Unis et la zone euro sont tous deux entrés dans la phase 4 du cycle économique... avec les conséquences désastreuses que cela laisse supposer.

Citi a publié une nouvelle version terrifiante de son graphique sur l'horloge du marché boursier à la fin du mois dernier. Selon les analystes de Citi, l'économie est entrée dans la phase 4 du cycle, celle au cours de laquelle le crédit et les actions entrent dans des cercles vicieux récessifs.

Citi

Certes, les Etats-Unis sont plus avancés que la zone euro dans le tour du cadran. Mais tous deux se dirigent vers la phase 4 tant redoutée. La dernière fois que nous avions consulté l'horloge de Citi en août 2014, nous étions toujours en phrase 3.

Voilà comment l'horloge fonctionne, selon Robert Buckland, analyste stratégie chez Citi.

Phase 1 : elle démarre à la fin d'une période de récession, quand les taux d'intérêt ont chuté, que l'argent est bon marché, mais que les actions sont encore chancelantes.

Phase 2 : un marché haussier s'installe pendant la phase 2, quand les cours boursiers commencent à grimper, l'accès facile au crédit lubrifiant l'économie.

Phase 3 : C'est la partie la plus délicate. Les actions ont le vent en poupe mais les spreads de crédit s'élargissent, les investisseurs devenant de moins en moins enclins à financer des risques supplémentaires. Les dirigeants d'entreprise ont maintenant connu une longue période de gains et montrent plus d'appétence pour le risque. (Notons que les banques centrales parlent déjà de resserrement du crédit en augmentant les taux d'intérêt). Des bulles peuvent se former au cours de la phase 3, le marché boursier, au sommet, ignorant les signaux d'alerte précoces annonçant une détérioration du marché du crédit. Bonjour l'introduction en Bourse de start-up hightech !

Phase 4 : Les titres réagissent au manque de crédit disponible en s'effondrant et on assiste aux genres de choses qu'on rencontre lors d'une période de récession. "C'est le marché baissier classique, quand le cours des actions et le prix des crédits chutent en même temps. Cela va généralement de paire avec l'effondrement des bénéfices et l'aggravation des bilans", a affirmé Buckland l'année dernière.

C'est exactement ce qui se passe en ce moment...

 

Article de Jim Edwards. Traduction de Soraya Bouznada, JDN

Voir l'article original: "The Citi market-crash clock says it's 5 minutes to midnight"

 

ET AUSSI

 

Autour du même sujet