PERP 2017-2018 : simulation, comparatif et fiscalité

PERP 2017-2018 : simulation, comparatif et fiscalité Le plan d'épargne retraite populaire est un placement qui permet de préparer en douceur sa retraite. Souvent comparé à l'assurance-vie, il n'affiche pourtant pas les mêmes avantages ni les mêmes inconvénients.

Définition PERP

Le plan d'épargne retraite populaire (PERP) est un placement à long terme qui permet à son titulaire, une fois à la retraite, de percevoir un revenu en complément de sa pension. L'épargne accumulée est reversée à l'épargnant sous forme de rente viagère mensuelle. Une sortie sous forme de capital, à hauteur de 20% maximum de la valeur de rachat est également possible depuis 2010. Les primo-accédants peuvent aussi utiliser le capital constitué pour acheter leur résidence principale.

Simulation PERP

La plupart des établissements bancaires proposent des simulateurs PERP sur leur site Internet. Cet outil permet d'estimer le montant des économies d'impôt sur le revenu et celui de la future rente viagère. En procédant à une simulation sur le site de votre banque, vous serez ainsi en mesure de comparer la rentabilité de ce produit d'épargne à celle d'une assurance-vie.

Comparatif PERP

A la différence des livrets d'épargne réglementés, comme le Livret A, dont les taux de rémunération, fixés par le gouvernement, ne dépendent pas des banques dans lesquelles ils sont détenus, le PERP est un produit dont le rendement varie d'un établissement à l'autre. Comparer les offres de PERP entre elles permet donc de trouver le meilleur PERP. Attention : la performance du plan n'est pas le seul élément à prendre en compte. Il faut aussi regarder du côté des éventuels frais sur versement, de gestion, d'arbitrage et de transfert.

Fiscalité PERP

Les versements effectués sur un PERP sont déductibles du revenu global, servant pour le calcul de l'impôt sur le revenu, et ce pour chaque membre du foyer fiscal. A noter toutefois qu'il existe un plafond de déduction. Pour les sommes versées en 2016, déductibles sur la déclaration d'impôts à souscrire en 2017, ce dernier était égal au plus élevé des deux montants suivants :

  •  10% des revenus professionnels de l'année 2015, dans la limite de 10% de 8 fois le montant du plafond annuel de la sécurité sociale en 2015, soit 30 432 euros
  • 10% du plafond annuel de la sécurité sociale, soit 3 804 euros.

Le plafond calculé pour 2017 sera indiqué, à titre d'information, sur l'avis d'imposition sur le revenu de 2016 (sauf exceptions).
La rente viagère versée à l'épargnant à compter du dénouement du plan est imposable selon les règles des pensions et retraites, tout comme le versement en capital. A noter que pour ce dernier, l'épargnant peut aussi opter pour le système du quotient ou pour l'imposition au prélèvement de 7,5 %.

Rachat PERP

Les cotisations versées sur un Perp sont bloquées jusqu'à l'âge de la retraite. Il est toutefois possible de récupérer son épargne avant le dénouement du PERP dans certains cas bien particuliers :

Lorsque le montant de la rente viagère mensuelle versée au dénouement du PERP ne dépasse pas 40 euros, l'assureur peut la racheter, comme le prévoit le Code des assurances, et procéder en contrepartie à un versement unique en capital en faveur de l'épargnant.

La loi relative à la transparence, à la lutte contre la corruption et à la modernisation économique, publiée au Journal Officiel le 10 décembre 2016, prévoit un 6e cas de rachat anticipé. Il concerne les contrats qui "se caractérisent par un faible encours et l'absence de versements depuis plusieurs années". L'objectif : permettre aux personnes qui ont souscrit un PERP alors qu'elles ont des revenus modestes de débloquer leur PERP avant l'âge de la retraite. Dans le détail, la valeur de transfert du contrat doit être inférieure à 2 000 euros.

Pour les contrats ne prévoyant pas de versements réguliers, aucun versement de cotisation ne doit avoir été réalisé durant les quatre années précédant le rachat. Enfin, le revenu du foyer fiscal du titulaire de l'année précédant celle du rachat doit être inférieur à la somme prévue au II de l'article 1417 du code général des impôts, soit 25 155 euros, majorée le cas échéant au titre des demi-parts supplémentaires retenues pour le calcul de l'impôt sur le revenu (5 877 euros pour la première demi-part et 4 626 euros à compter de la deuxième demi-part supplémentaire).

PERP ou assurance-vie ?

Le PERP bénéficie d'une fiscalité allégée lors de la phase d'épargne, mais les possibilités de sortie en capital sont limitées et doivent être prévues au contrat. À l'inverse, une assurance-vie offre plus de libertés dans le choix de la sortie. Les versements sur une assurance-vie ne sont, en revanche, pas déductibles du revenu global, comme le sont ceux effectués sur un PERP. Le PERP est surtout indiqué pour les contribuables fortement imposés.

Ouvrir un PERP

L'ouverture d'un PERP est accessible à tous, sans condition d'âge ni de profession. Il est possible de détenir simultanément plusieurs PERP. A qui s'adresser pour ouvrir un PERP ? Aux banques mais aussi aux compagnies d'assurances, aux organismes de prévoyance ou encore aux mutuelles.

Epargne

Annonces Google