Windows as a Service : ce que c'est, et ce que cela change pour les entreprises

Avec Windows 10, Microsoft introduit un OS bien plus souvent mis à jour, suivant le modèle du SaaS. Mais certains pourront refuser les fonctionnalités régulièrement ajoutées.

Microsoft est en train de profondément changer la manière dont Windows se met à jour et s'enrichit de nouvelles fonctionnalités. Précédemment, un Service Pack, c'est-à-dire littéralement un "paquet de service", venait ajouter des nouveautés à l'OS tous les deux ou trois semestres. Mais pour Microsoft, c'est clair, ce rythme a vécu. Surtout à l'heure où Android, iOS et Mac OS connaissent des mises à jour majeures chaque année.

Avec Windows 10, Microsoft modifie donc sa façon d'apporter de nouvelles fonctionnalités à son OS, qui sera plus régulièrement mis à jour, comme peuvent l'être les solutions SaaS. C'est pourquoi l'éditeur introduit le concept de "Windows as a Service". Un terme qui ne doit toutefois pas être confondu avec le service de location d'un Windows, streamé depuis le data center d'un tiers, que des fournisseurs comme Amazon ou Microsoft proposent et appellent "Desktop as a Service".
 

Plusieurs rythmes de mises à jour

A l'entrée de son siège européen, près de Paris, Microsoft se prépare à l'arrivée de Windows 10, qui va modifier bien des pratiques chez l'éditeur... © JDN

Evidemment, toutes les entreprises ne voudront pas d'un Windows qui se met à jour et se modifie trop souvent, cela poserait des problèmes de compatibilité avec leurs applications. Avec Windows 10, Microsoft va donc proposer plusieurs rythmes de mise à jour, c'est-à-dire plusieurs "branches" (ou "branch" en anglais). Elles ont chacune leurs avantages, et leurs cibles, mais certaines vont nécessiter la licence Pro, ou Entreprise de Windows 10. A quelques jours de la sortie de Windows 10, Microsoft France les évoquait encore sous leur terme anglais.

  • Il y a d'abord la "Current Branch" ("CB"), la branche actuelle, la plus à jour en termes de nouvelles fonctionnalités. Ces dernières seront apportées lors de mises à jour qui seront poussées par Windows Update "tous les trois ou quatre mois", a expliqué au JDN Microsoft France. Ceux qui profiteront immédiatement de toutes ces mises à jour majeures pourront donc disposer d'un Windows que l'éditeur qualifie d'"Ever Green", ou "toujours vert", c'est-à-dire toujours nouveau. C'est précisément ce que va fournir la Current Branch. Un cycle plutôt destiné au grand public, qui sera d'ailleurs le seul proposé par la licence Famille de Windows 10. Cette édition B2C poussera également le tout nouveau navigateur Edge. Les autres licences, donc Pro et Entreprise, pourront toutefois aussi bénéficier de cette branche.

Deux autres branches adressent particulièrement les entreprises.

  • Current Branch for Business (CBB) est, comme son nom l'indique une branche plutôt pensée pour les entreprises. Cette branche va leur permettre de disposer d'un peu de temps pour déployer les dernières nouveautés. Elles auront plus précisément 8 mois de délais, nous a expliqué Microsoft. Voire même un an si elles accèdent aux nouveautés en bêta via le programme Windows Insider qui restera en place après la sortie de Windows 10. Si, au terme de ce délai, elles n'ont pas pu basculer vers une version plus récente de Windows 10, alors, elles basculeront vers une version figée de l'OS et la branche LTSB (voir ci-dessous). Les licences Pro et Entreprise pourront bénéficier de cette branche CBB.
  • Quant à Long Term Servicing Branch, cette branche "LTSB" ne fournira que les correctifs de sécurité, et pas les nouvelles fonctionnalités. En suivant cette branche, les utilisateurs disposeront d'un système très stable, qui n'évoluera pas, et ne demandera donc pas de développer ou redévelopper les applications pour qu'elles s'adaptent. Son cycle de vie pourra s'étendre sur dix ans, d'où son nom. Microsoft a particulièrement pensé cette branche pour les missions critiques, dans certaines industries, comme l'énergie par exemple. 

La branche LTSB ne proposera pas le nouveau navigateur Edge

Autre particularité, cette branche LTSB n'embarquera pas le navigateur Edge, auquel de nombreuses nouvelles fonctionnalités seront souvent apportées, mais de la dernière version d'Internet Explorer (la 11, car il ne devrait pas y avoir de version 12). La branche LTSB étant réservée aux possesseurs de la licence Entreprise de Windows 10, ils pourront utiliser le mode Entreprise d'Internet Explorer (lire Les particularités de Windows 10 Pro et Windows 10 Entreprise. Une fonctionnalité, qui permet à Internet Explorer 11 d’émuler une version précédente d’IE. Objectif : rendre le dernier navigateur compatible avec des applications moins récentes, pensées pour des versions plus anciennes d’IE. Cette fonctionnalité prend tout son sens à l'heure où Microsoft va mettre fin au support d’IE 7, 8, 9 et 10 en janvier 2016. Avec cette branche "LTSB", le déploiement des patchs pourra être contrôlé par Windows Server Update Services (WSUS) ou Windows Update for business.

Plusieurs branches possibles dans une entreprise

Microsoft ne manque pas de rappeler qu'il est évidemment tout à fait possible d'adopter plusieurs branches au sein d'une même entreprise. Mais seule la licence Entreprise pourra avoir accès à toutes les branches – la version Famille étant celle qui offre le moins de choix (toutes les nouveautés seront reçues immédiatement).

En résumé :

  • Windows 10 Famille devra suivre le rythme de la Current Branch. Les mises à jour seront en outre automatiques et obligatoires.
  • Windows 10 Pro pourra bénéficier de la Current Branch ou de la Current Branch for Business.
  • Windows 10 Entreprise pourra choisir entre Current Branch, Current Branch for Business et Long Term Servicing Branch.


La spécialiste Mary Jo Foley a précisé que seules les licences Pro et Enterprise (et Education) permettront de gérer le déploiement des patchs et des fonctionnalités via WSUS. Mais attention : si la mise à jour vers Windows 10 se fait via la migration gratuite proposée pendant un an, les options WSUS ou Windows for Business ne seront pas proposées – les mises à jour devront s'effectuer seulement via Windows Update.

Parmi les prochaines nouvelles fonctionnalités attendues mais absentes de la première version de Windows 10 livrée fin juillet figure notamment Skype. L'outil racheté en 2011 va être fondu dans différentes fonctionnalités natives embarquée dans Windows 10, permettant de réaliser des appels, des conversations vidéo ou d'envoyer des messages instantanés. La Current Branch de Windows 10 devrait donc en toute logique intégrer ces éléments prochainement, a fortiori avant 2016.

A en croire des sources fiables, plusieurs grosses mises à jour de Windows 10, plus majeures que les autres, sont d'ores et déjà calées par Microsoft dans les douze prochains mois. Une est attendue dès l'automne prochain, et deux autres en 2016, au printemps et à l'automne dans le cadre d'un projet déjà connu et baptisé Redstone.


A lire aussi :

 

Microsoft / Windows