Cloud : un "combat de rue" se prépare entre Amazon et Microsoft

Selon le cabinet FBR, Microsoft Azure pourrait atteindre un chiffre d'affaires annuel récurrent de 8 milliards de dollars en 2016. C'est environ le même CA annuel récurrent qu'AWS en 2015.

Amazon Web Services est le leader incontesté du cloud computing actuellement, mais Wall Street estime que le groupe va faire face à une concurrence plus forte de la part de la plateforme cloud de Microsoft, Azure, en 2016.

Azure : vers un CA annuel récurrent de 8 milliards de dollars

C'est Satya Nadella, PDG de Microsoft, qui a conceptualisé la stratégie "Cloud  first, Mobile first" du groupe américain.  © JDN

Dans une note publiée fin décembre, le cabinet d'étude FBR Capital Markets prévoit qu'Azure atteigne une chiffre d'affaires annuel récurrent de plus de 8 milliards de dollars en 2016. C'est environ le même CA annuel récurrent qu'AWS en 2015.

"Nous continuons à penser que 2016 sera une année de 'combat de rue' sur le terrain du cloud. Et Microsoft sera l'acteur le mieux placé pour rivaliser avec AWS en matière de cloud d'entreprise dans les années qui viennent", écrit FBR dans sa note. 

Le rapport de FBR indique que la décision du PDG de Microsoft, Satya Nadella, de mettre l'emphase sur le cloud commence à porter ses fruits, et la forte emprunte de Microsoft dans l'entreprise lui donne un avantage compétitif sur d'autres concurrents en vue de rattraper AWS. 

"Nous estimons que Microsoft avec Azure dispose d'un potentiel important de vente croisée au sein de sa base massive de clients entreprise d'ici les quelques prochaines années, et ce dans tous les domaines de son offre cloud", analyse FBR. "Nous pensons que les meilleurs jours de Microsoft sur ce terrain sont encore à venir, notamment compte tenu des solides positions que nous observons, acquises par Microsoft en matière de produits, autour d'Office 365 et Azure.

Accroitre les ventes d'Azure en partant de la base de clientèle

La démarche de Microsoft visant à faire progresser ses ventes sur des clients déjà existants est une tactique classique dans l'entreprise, mais il est aussi en bonne position pour la mettre en œuvre, notamment du fait de son long historique commercial avec les grandes entreprises et sa part de marché massive sur le segment informatique de l'ère pré-cloud. 

"Microsoft est dans une phase précoce de la courbe de croissance de sa politique de vente d'Azure" (Deutsche Bank)

La Deutsche Bank a aussi constaté dans un rapport publié en novembre dernier que cette stratégie d'extension représente un point clé de Microsoft dans la commercialisation d'Azure.

"D'après Microsoft, cet objectif de conquête immédiat vise à faire progresser le taux de pénétration d'Azure, de telle sorte que chaque client Microsoft utilise au moins une petite partie d'Azure", indique la banque allemande. "Microsoft est dans une phase assez précoce de la courbe de croissance de cette politique de vente, mais a déjà affiché un certain succès en affirmant notamment que certains de ses clients ont atteint des millions de dollars par an de dépenses sur Azure."

Un offre cloud considérée comme moins ouverte qu'AWS

Mais la Deutsche Bank constate également qu'Azure est perçu comme une solution "Microsoft Centric", dans la mesure où elle est "moins ouverte" qu'AWS. Certains observateurs qu'elle cite décrivent Azure comme une "boutique Microsoft" alors qu'ils qualifient AWS de "plateforme plus générique". 

La Deutsche Bank reconnait néanmoins que 2016 sera l'année lors de laquelle Azure va véritablement assoir son jeu, et devenir un formidable rival du leader AWS. 

"Bien que nos analyses tendent à prouver qu'AWS devrait maintenir son avance écrasante, nous sommes optimistes quant à la capacité de Microsoft à rebondir en matière de cloud, à faire croitre l'adoption d'Azure, et en l'aptitude d'Azure à s'étendre à une grande partie de la base de clientèle de Microsoft", écrit la Deutsche Bank. "Il n'y a aucune raison que cette dynamique cesse en 2016."

Note : Jeff Bezos est un investisseur de Business Insider à travers son entreprise d'investissement personnel Bezos Expeditions.

Article de Julie Bort. Traduction par La rédaction, JDN

Voir l'article original : A 'street battle' is brewing between Amazon and Microsoft

Microsoft / Amazon