Facebook va bâtir un nouveau data center européen, en Irlande

Les nouvelles infrastructures informatiques européennes de Facebook seront Open Source et alimentées à 100% par de l'énergie renouvelable.

Après celui de Lulea, en Suède, Facebook va bâtir un 2e centre de données européen à Clonee, dans le comté de Meath, à moins de 20 kilomètres de Dublin, en Irlande. La construction doit commencer dans les mois qui viennent, et les ressources doivent être opérationnelles avant début 2018. Coût de l'opération pour Facebook, d'après l'Irish Times : 200 millions de dollars.

L'espace sur lequel sera bâti le centre de données mesure 31 000 m². La construction d'un deuxième bâtiment a d'ores et déjà été autorisée. Le datacenter en Suède emploie 150 personnes, et cela devrait être identique en Irlande. La nouvelle infrastructure irlandaise servira à divers services, comme Messenger, Instagram et Facebook.

Tom Furlong, vice-président chargé de l'infrastructure chez Facebook, explique sur un site officiel que le centre de données de Clonee sera alimenté, à 100%, par de l'énergie renouvelable (issue du vent). "Ce qui aidera Facebook à atteindre son objectif d'alimenter, à 50%, ses infrastructures avec de l'énergie propre et renouvelable d'ici fin 2018", explique-t-il. Par ailleurs, ce responsable a bien précisé que "tous les serveurs, racks et autres composants" de ce datacenter irlandais proviendraient non pas des fournisseurs habituels de matériel, mais de l'Open Compute Project", le projet Open Hardware lancé par Facebook (lire à ce sujet Open Compute : une révolution pour l'industrie du matériel informatique ?).

Projet du datacenter de Facebook à quelques kilomètres de Dublin.  © Facebook

 

Serveurs / Facebook