Cloud : voici ce que les entreprises prévoient de dépenser en 2017

De 28% en 2016, la part du budget des DSI dédiée au cloud computing et aux services d'hébergement pourrait passer à 34% en 2017. L'indicateur est publié par 451 Research.

En 2016, la part des budgets informatiques allouée, en moyenne, aux services cloud et d'hébergement s'est hissée à 28%. Et l'année prochaine, elle pourrait passer à 34%. Dixit une étude de 451 Research publiée la semaine dernière.

L'étude en question a été réalisée auprès de 580 professionnels de l'informatique à travers le monde. Les réponses ont été collectées en août et septembre dernier. Les résultats de l'enquête reposent aussi sur des entretiens effectués par 451 Research auprès d'un panel de 45 000 cadres et acheteurs informatiques.

Les petits acteurs du service managé ont un coup à jouer

Au sein des budgets IT 2017 dédiés au cloud et aux services d'hébergement, la plus grosse part des dépenses devrait être consacrée, selon 451 Research, aux "applications SaaS et hébergées" (42%). Quant aux services d'infrastructure informatique, ils arrivent en deuxième position dans ces budgets (avec une part de 30,8%). Ces offres d'infrastructure n'en demeurent pas moins toujours, et de loin, les plus utilisées sur le terrain du cloud : 69% des répondants affirment que leur entreprise y a recours, contre 26% côté hébergement managé.

Comme pour le SaaS, "le marché du IaaS 'non-managé' est dominé par des grands fournisseurs dotés d'infrastructure à grande échelle", constate Liam Eagle, directeur de recherche chez 451 Research. "Une opportunité forte existe pour les fournisseurs proposant des services cloud et d'hébergement diversifiés incluant de l'hébergement d'application et d'infrastructure, combiné à des services managés et de sécurité."

Le graphique ci-dessus, extrait de l'étude de 451 Research sur les budgets en matière de cloud, a été publié par nos confrères de Zdnet. © 451 Research / Zdnet

A lire aussi :

 

Hébergement / DSI