Comparatif : 6 plateformes cloud de développement "low code" OutSystems, le développement rapide par glisser-déposer

Né au Portugal en 2001, OutSystems a depuis traversé l'Atlantique pour baser son siège à Atlanta. Comparable au profil de Mendix, l'éditeur est, lui aussi, un pure player bien positionné dans les études de Gartner et Forrester. Son PaaS aurait permis le développement rapide de plus de 100 000 applications dans le monde. Basée sur un modèle de métadonnées, sa plateforme génère automatiquement du code Java ou .Net par glisser-déposer de composants.

Des connecteurs pour des services cloud tiers

Un développeur peut compléter l'application web ou mobile ainsi créée par du code JavaScript, Java, C#, SQL, CSS, ou HTML. Une fois finalisé, le développement peut ensuite être déployé sur un cloud privé, public ou hybride ou sur un serveur interne (on-premise). La librairie OutSystems Forge propose des connecteurs pour des services cloud populaires comme Zendesk et Twilio.

Membre du Consortium de la qualité des logiciels informatiques (CISQ), OutSystems a levé, en 2016, 55 millions de dollars auprès de fonds américains. En France, GFI Informatique a récemment racheté Roff, intégrateur spécialiste d'OutSystems.

OutSystems en bref

Points forts

Points faibles

- Pure player du low code

- Ouverture de la plateforme, déploiement sur de multiples environnements

- Pas de communication tarifaire en ligne

- Dépendance à l'écosystème de partenaires

Serveurs