Cloud monitoring : Datadog absorbe le parisien Logmatic.io

Cloud monitoring : Datadog absorbe le parisien Logmatic.io La star américaine du cloud analytics met la main sur l'outil français de gestion de logs. La solution vient compléter son offre de supervision applicative et d'infrastructure.

Editeur d'une solution SaaS taillée pour monitorer les systèmes cloud, l'Américain Datadog boucle le rachat de Logmatic.io, une start-up parisienne centrée sur la gestion des logs applicatifs. Le montant de l'opération n'a pas été révélé. Avec cette acquisition, Datadog vient enrichir une offre qui s'étendait jusque-ici à la supervision d'infrastructure et la gestion de la performance applicative (APM).

L'analyse de milliards d'événements métiers

Fondé en 2014, Logmatic.io concentre son savoir-faire sur le traitement de volume massif de logs (dans une logique big data) dans l'optique de générer des indicateurs consolidés. "C'est un point clé. Aujourd'hui, l'innovation passe par le logiciel. Si on comprend en temps réel cette composante, on maîtrise son business", insiste Olivier Pomel, CEO de Datadog et cofondateur de la société avec un autre Français, Alexis Lê-Quôc.

Olivier Pomel est CEO de Datadog et cofondateur de la société avec un autre Français : Alexis Lê-Quôc. © Datadog

Mais en intégrant Logmatic.io à son environnement (les travaux sont en cours), Datadog voit plus loin. "Avec la montée en puissance du cloud, des méthodes agiles et du DevOps, les applications tout comme l'infrastructure IT évoluent de plus en plus fréquemment. La surface de contact entre ces deux couches est aussi de plus en plus importante. Du coup, une offre de supervision associant monitoring d'infrastructure, APM et gestion d'événements fait sens. Elle peut permettre de corréler différentes métriques, techniques et fonctionnelles, et de les partager entre équipes business et d'ingénierie, en vue d'aboutir à une expérience utilisateur pleinement maitrisée", souligne Olivier Pomel.

Analysant des milliards d'événements quotidiennement (que ce soient des transactions en ligne ou dans des systèmes d'entreprise), la plateforme de Logmatic est utilisée par quelques centaines de clients, parmi lesquels Accenture, Blablacar, Canal+, Dailymotion ou LVMH.

Une R&D de 50 ingénieurs à Paris

Datadog compte désormais 450 salariés, dont une vingtaine sont issus de l'acquisition de Logmatic.io. Des collaborateurs qui sont pour la plupart venus grossir l'implantation parisienne de la société qui regroupe dès lors 60 personnes, dont 50 ingénieurs. "Notre R&D se répartit entre la France et les Etats-Unis, avec une centaine d'autres ingénieurs outre-Atlantique", précise Olivier Pomel.

Au total, Datadog a levé 148 millions de dollars depuis sa création en 2010. La société ne communique pas ses résultats financiers. "Nous réalisons une croissance à trois chiffres. C'est d'ailleurs aussi le cas de Logmatic ", confie Olivier Pomel. Revendiquant quelques 5 000 clients entreprises  (parmi lesquelles Asana, eBay, Samsung ou Zendesk), Datadog se concentre avant tout sur le monitoring de systèmes hébergés sur des clouds publics (principalement AWS, Microsoft Azure et Google Cloud Platform) et des clouds privés (vSphere, OpenStack, Kubernetes…).

En savoir plus

Supervision