Cloud : à ressources équivalentes, OVH casse les prix face à Amazon

L'annonce est passée inaperçue. Mais lors de l'OVH Summit, le groupe a dévoilé de nouvelles machines virtuelles comparables à celles d'AWS, mais à des tarifs presque trois fois plus faibles.

A l'occasion de son événement client ce 7 octobre, OVH a frappé un grand coup. Le leader français de l'hébergement a lancé de nouvelles instances virtuelles sur son cloud RunAbove (basé sur OpenStack). Des VM qui peuvent être assez proches, en termes de performance, de celles d'Amazon Web Services (AWS).

"A ressources équivalentes, ces nouvelles VM d'OVH sont presque trois fois moins chères que celles d'AWS. Sachant que RunAbove inclut en plus 5 TB de trafic sortant, ce qui n'est pas le cas côté Amazon", commente Anthony Sollinger, co-fondateur de CloudScreener.com, site spécialisé dans les comparaisons des offres cloud. "Nous allons nous atteler à les tester, pour vérifier que cette équivalence de ressources représente aussi une équivalence en termes de performance en production", ajoute Anthony Sollinger, qui nous donne rendez-vous lors du prochain comparatif des clouds (que le JDN publie en partenariat avec CloudScreener) pour nous communiquer ses premières conclusions.

AWS vs RunAbove : le match des tarifs des VM medium
CapacitéPrix
Source : CloudScreener
VM M de RunAbove 1 cœur, 4 GB de RAM, 40 GB de Stockage, 5 TB trafic sortant 0,028 dollars par heure
VM M3 de AWS 1 vCPU, 3,75 GB de RAM, 4 GB de stockage (SSD) 0,077 dollars par heure

Sur des instances plus robustes, de type L, OVH parvient à proposer des prix également près de trois fois moins élevés que ceux de son concurrent américain.

AWS vs RunAbove : le match des tarifs des VM L
Source : CloudScreener
RunAbove VM L2 cœurs, 8 GB de Ram, 80 GB de stockage, et 5 TB de trafic sortant0,056 dollars
AWS VM L2 VCPU, 7,5 GB de Ram 0,154 dollard

Autre annonce réalisée autour du cloud RunAbove : OVH laisse désormais la possibilité de choisir entre des instances basées sur des serveurs à base de processeurs Intel Xeon, ou des serveurs à base d'IBM Power8. "Il peut être intéressant d'avoir le choix entre les deux en fonction du type d'application. Avec ses capacités en DRAM, Power8 offre par exemple des performances très intéressantes pour les bases de données et le Big Data", a commenté Octave Klaba, fondateur et directeur général d'OVH.

 Et aussi sur l'OVH Summit

Serveurs / Amazon