Microsoft : des milliers de données personnelles sollicitées par les US

Après Facebook, le groupe américain a livré le chiffre du volume de données qu'il a pu fournir aux autorités américaines sur la période du second semestre 2012.

Au second semestre 2012, Microsoft a reçu entre 6 000 et 7 000 requêtes judiciaires aux Etats-Unis, concernant un total de 31 000 à 32 000 clients. Des demandes qui pouvaient provenir aussi bien des autorités locales, des Etats, ou de l'administration fédérale.

Ainsi, les informations peuvent avoir potentiellement été transmises à n'importe quel représentant légal des Etats-Unis, notamment les bureaux et agences de sécurité fédérales (FBI, CIA, NSA...). Dans le cadre du Patriot Act, les données fournies peuvent aussi concerner des clients de Microsoft à l'étranger, utilisant ses centres de données en Europe par exemple.

Le groupe américain précise que ces demandes s'inscrivent "dans une procédure légale". Elles peuvent concerner le terrorisme, mais aussi des affaires de meurtre ou de mœurs. Il y a quelques jours, Facebook avait indiqué que 9 000 à 10 000 de ses comptes avaient été concernés par cette procédure sur la même période. 

 Source

Microsoft / Cloud computing